Qu’est-ce que réellement la pensée?

Posted by

Dans la cosmologie shandarienne, la pensée est à la base une unité électromagnétique générée à partir de l’énergie présente dans le corpus energéticus. Mais elle peut également être généré à partir de l’énergie environnante à la conscience. On parle alors de génération psycho-exogénique et de génération psycho-endogénique lorsque l’énergie vient du corpus energeticus. Il existe 2 types d’unité électromagnétique, simple et complexe.

1) L’unité électromagnétique simple est une onde. Cette unité va ensuite se structurer. De cette structuration de l’énergie née un corpuscule (ou structure électromagnétique) appelé « objet électromagnétique simple ».

2) L’unité électromagnétique complexe est le résultat de la combinaison cohérente entre plusieurs unités électromagnétiques simples. Dans ce sens, il faut savoir que ces unités électromagnétiques sont conçues pour se combiner à d’autres unités selon l’intention et l’intensité concentrative que l’on y met. Le tout formant un « objet électromagnétique composite »

Objet électromagnétique composite et traduction luminique

L’objet électromagnétique composite peut avoir une traduction ondulatoire donnant naissance à des sons mentaux (par exemple: entendre une musique dans sa tête) ou avoir une traduction corpusculaire/luminique donnant naissance à un hologramme mental. L’ensemble de ces hologrammes mentaux générant alors ce que l’on appelle de l’imagerie mentale. Une imagerie mentale qui lorsqu’elle est synthétisée consciemment et volontairement devient de la visualisation.

Enfin, lorsque cette même imagerie mentale est perçue par la conscience à l’état de sommeil ou de transe profonde, on parlera de rêve voir de rêve lucide.

Pour faire simple:

Unité électromagnétique > Objet électromagnétique > hologramme ou son mental

Traduction luminique & Réalité virtuelle

La réalité virtuelle est le produit de la traduction luminique de plusieurs objets électromagnétiques composites présents et interagissant entre eux. Ils forment ainsi une toile ou “sphère” holographique dans laquelle interagit et se déplace la conscience. Dans ce sens, la sphère holographique est la forme électro-physique de la réalité virtuelle. Cette réalité virtuelle peut venir de la conscience elle-même (psycho-endogénique). C’est le cas des rêves qu’on fait la nuit.

Mais elle peut aussi venir de l’extérieur de la conscience.

Dans ce dernier cas de figure, il peut s’agir d’une réalité consensuelle telle qu’on peut la rencontrer lors de projections astrales ou de vision à distance. Ou bien encore d’une réalité virtuelle volontairement projetée par une source externe à soi (psycho-exogénique). Par exemple, les hallucinations télépathiques ou encore un facteur oz produit par une altération psycho-sensorielle.

Projections holographiques et ectoplasmie

Lorsque les hologrammes mentaux sont générés à partir de l’énergie environnante, celle-ci qui est assez réactive à l’intention que l’on émet, va se restructurer pour former un objet électromagnétique spécifique appelé ectoplasme. Cet ectoplasme sera une copie parfaite de l’hologramme mental présent à l’esprit. C’est d’ailleurs pour cela que lors de projection astrale nos pensées peuvent facilement prendre forme (les fameuses forme-pensées) et apparaitre devant soi. Toutefois, il s’agit ici d’un abus de langage. Car contrairement à ce que l’on dit sur le sujet, ce n’est pas les pensées qui prennent forment, mais plutôt l’énergie autour de soi qui prend forme à partir des pensées émises. L’information contrôle l’énergie. Enfin, si cette opération est répété encore et encore, l’ectoplasme finira par se renforcer jusqu’à former une proto-conscience. On entre alors dans le processus de création des âmes par voie intermédiaire.

Source: les enseignements shandariens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *