L’anatomie du corps d’énergie (Partie 1)

Posted by

Traditionnellement, lorsqu’on parle d’anatomie du corps d’énergie, on va se référer à
Helena Blavatsky et la société théosophique. C’est à dire qu’il y aurait 7 corps s’emboitant les uns dans les autres telle une matriochka (poupée russe). Le corps physique, éthérique, astral,causal, mental, bouddhique et atmique. Ça c’est le modèle théosophique de Helena Blavastsky.

Mais il existe également un autre modèle qui est le modèle shandarien et de sa cosmologie.

Alors que dit la cosmologie shandarienne? Il y a à la base 3 corps, le corps biologique qui est le corps humain, le corps bio-photonique produit par les bio-photons des cellules du corps humain. Enfin, il y a le corps psionique.

Commençons déjà ici par le corps psionique

Également appelé corps de lumière, le corps psionique est composé de particule d’énergie, les psions qui selon leurs fréquences prennent la forme d’ une onde ou d’un corpuscule. Ces psions qui ont plusieurs propriétés faisant de ces dernières de l’énergie consciente et vivante (l’énergie de vie) se rassemblent pour former le corps psionique.

Le corps psionique se compose de 3 éléments qui sont le corpus universus, le corpus energeticus et la membrana energetica. Veuillez noter qu’on utilise ici des mots en latin comme on le faisait au tout début de la médecine moderne.

Le Corpus Universus (corps universel)

Le corpus universus se situe au centre du corps psionique, il se compose d’une cavité portale contenant un portail dimensionnel qui permet la connexion et la communication avec la Source de vie (ou le Moi supérieur comme certains le nomme) ainsi qu’avec le reste du cosmos. C’est ce même portail qui rend possible la télépathie et la clairvoyance. La cavité portale est enveloppée d’une couche pariétale et corporale. La couche pariétale tapisse la cavité portale. La couche corporale est collée à la couche prima du corps energeticus et qui assure la fixation du corpus universus au corpus energeticus .

Le portail dimensionnel prend une forme géométrique, un icosaèdre, dont chaque facette est une voie communicante sur plusieurs segments de la mémoire de l’univers contenue sur le plan métaphysique du cosmos/source de vie. Lors de méditations intenses et profondes, c’est à travers ce portail que l’on peut percevoir une lumière qui n’est rien d’autre que la source de vie.

Le Corpus Energeticus (corps énergétique)

Le corpus energeticus enveloppe le corpus universus. Il a pour fonction d’être une mémoire stockant les expériences de la vie, pensées et émotions présentes comme celles des vies antérieures. Il se compose de plusieurs couches concentriques telles un oignon. Chaque couche présente différente fréquence et densité allant de la légère au contact du corps universus (couche prima) jusqu’à la plus lourde au contact de la membrane énergétique (couches supérieures).

Ainsi, ces couches constituent les différentes mémoires accumulées durant cette présente nidation, mais également durant celles des vies antérieures. En fonction des expériences vécues constructives ou toxiques, ces couches peuvent être éthéré comme des nuages, être composée de structures cristallines, de nœuds de ficelle voir des plaquettes sombres et lourdes. Le nombre de couche varie d’une conscience à une autre et de son historique nidatoire (de réincarnation).

Mais le corps energeticus à aussi pour fonction d’être un générateur, condensateur et accumulateur stockant toute l’énergie vitale.

Important: attention à ne pas confondre ces couches avec les corps ethérique, atmique, astral, bouddhique, mental et causal de la théosophie. Ne confondez pas le modèle théosophique avec le modèle shandarien. Cela n’a ici rien avoir.

Le membrana energetica (membrane énergétique)

La membrane énergétique ou membrana energetica est composée d’une couche psionique formée à partir d’une densification et agrégation des couches supérieures du Corpus energeticus. Sa fonction est:

  • La continence du corpus energeticus et de ses couches-mémoires
  • La protection de l’information/mémoire contenue
  • La captation de l’énergie et de l’information externe
  • La filtration de l’énergie et de l’information externe

Cette membrane est énergétiquement alimentée et entretenue en permanence par la corona intima de la couronne radiative (corona radiata). Enfin, il faut savoir que certaines entités de l’astral ne possèdent pas de membrane, elles sont « amembranaire ». Elles apparaissent alors comme des entités lumineuses sans contour clairement définit et émettant un fort rayonnement. Alors que nous avec membranes, sommes membranaire. Le niveau vibratoire dans lequel est présente la force de vie définit si le corps psionique de celle-ci sera membranaire (plans inférieurs de la zone spectrale) ou amembranaire (plans supérieurs de la zone spectrale).

Veuillez enfin noter qu’on n’a pas encore parler de l’aura (la corona radiata) faisant partie du corps bio-photonique. Nous aborderons les systèmes énergétiques dans la partie 2.

Source: Les enseignements shandariens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − 7 =