Que sont réellement les portails organiques ?

Posted by

Quand on aborder le sujet des portails organiques ou PO, on y trouve tout et n’importe quoi, fruit de l’ignorance laissant la place aux croyances en tout genre. Cela tient également du fait que le terme de portail organique n’est absolument pas adapté a ce qu’il veut véritablement définir.

D’ailleurs dans le Shandarisme on les appelles « les sans-âmes » et non des portails organiques, car dans la pensée shandarienne, le portail organique n’est rien d’autre que la matrice biologique (l’utérus de la femme) servant de porte d’entrée dans le monde physique, donc de portail organique  (vue de l’utérus est de matière organique) à la réincarnation des consciences au moment de la sortie au jour. C’est à dire au moment de l’accouchement (1).

Cela n’a ainsi rien avoir avec la définition que les non-initiés donnent aux Portails organiques. C’est pour cela qu’on préfère les appeler des sans-âmes plutôt que des portails organique pour éviter la confusion.

Alors qu’est-ce qu’un sans-âme ?

Pour le comprendre, il faut se souvenir des nidations de consciences primaires et secondaires.

Les nidations de consciences primaires sont les processus bio-énergétiques dans lesquels une conscience/force de vie va s’incarner dans un corps biologique.

Les nidations de consciences secondaires sont les processus bio-énergétiques dans lesquels aucune conscience/force de vie ne va s’incarner dans un corps biologique.

Les sans-âmes sont des nidations secondaires

Lorsqu’une enveloppe biologique est procrée et qu’elle ne trouve aucune conscience pour s’y incarner, l’énergie de vie environnante va alors remplir  l’enveloppe en question à la place.

Si l’énergie n’est pas assez forte pour adhérer et contrôler l’enveloppe, cela se soldera par une fausse couche précoce ou tardive selon les cas.

Mais là, attention ! Toutes les fausses couches ne sont pas forcement liées a une nidation secondaire. Elles peuvent aussi être liée a une nidation primaire dans laquelle la conscience (l’âme) venant se réincarner n’a besoin qu’une expérience utérine afin de continuer son évolution ailleurs dans le cosmos. Arrivé a terme de son expérience, elle quittera son enveloppe provocant une fausse couche.

Dans le Shandarisme, on pense que :

  • Les fausse couches précoces seraient liées à une nidation secondaire.
  • Les fausses couches tardives seraient liées à une nidation primaire.

Mais cela reste encore une hypothèse, on n’en est pas encore sure à 100 %

Maintenant si l’énergie est assez forte pour adhérer et contrôler l’enveloppe, la grossesse sera menée à terme. L’énergie de vie possédant une intelligence et une conscience qui lui est propre, celle-ci grandira avec le corps biologique en prenant la connaissance et le savoir vivre du milieu familial, social et culturel dans laquelle elle est présente. Mais elle sera complètement vide à l’intérieur n’ayant aucun désir ni volonté qui leurs sont propres.

Les sans-âmes sont facilement parasitable

Du fait que les sans-âmes n’ont pas de corps psionique ni de système énergétique de défense, fait qu’elles sont facilement parasitable et manipulable par des entités de l’astral qui peuvent alors les utiliser à leurs guises.

C’est de là que vient l’idée fausse que les portails organiques (c’est à dire les sans-âmes) seraient des agents de la matrice ou des robots. Car n’ayant pas de défense ni la volonté de dire NON, elles sont utilisées par les entités de l’astral.

Dans ce sens, ces entités utilisent les sans-âmes afin de commettre des actions toxiques et négatives pour l’homme. Lesquels actions produiront leurs nourritures, le kesh.

Ainsi, ces sans-âmes ne sont pas là pour créer l’entropie et le chaos sur terre, mais sont juste utilisées par des parasites de l’astral qui les utilisent afin de produire leurs nourritures, le kesh. Et c’est ce processus de production de leurs nourritures qui génère cette entropie et ce chaos. Laquelle entropie et chaos vont générer à leurs tours encore plus de kesh.

On est donc loin de l’image de l’être manipulateur expert en corruption d’âme venant spécialement s’incarner pour foutre le bordel sur terre.

(1) Dans la pensée shandarienne, l’accouchement fait partie intégrante du processus de réincarnation de la conscience.

Source : les enseignements shandariens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *