Qu’est-ce que le Kesh?

Posted by

Le kesh, également appelé le loosh par Robert Monroe de l’institue Monroe, il est une énergie psychique, donc produite par le corps psionique caractérisée par sa basse fréquence. Ce qui a pour effet de la rendre lourde, gluante et sombre.

Le kesh est produit par des émotions négatives dans leurs polarités et toxiques dans leurs effets telles que la colère, la haine, la peur.

C’est d’ailleurs pour cela que lorsqu’une personne est dans une vibration de colère et de haine, les personnes à coté se sente mal voir agressé. Car du fait que cela soit une énergie lourde, son contact génère une sensation d’oppression qui de cause à effet génère un état de mal-être et de malaise. Parfois cela est tellement oppressant que cela produit de l’angoisse et de la peur chez les personnes hypersensibles.

Enfin, il faut savoir que dans des lieux s’imprégnant de toutes nos énergies, positive ou négative. Du coup, si il y a du kesh présent (produit par des disputes, stress, conflit, violence & cie), on ressent que l’ambiance et l’atmosphère de la maison, de l’appartement est lourd et sombre, on n’y est pas bien, on se sent mal.

Les entités se nourrissant de kesh

Certains parasite énergétiques ou « entités de l’astral » se nourrissent de kesh. Du coup, les personnes ayant prit pour habitude d’être dans la colère, la haine, les conflits, la violence, les attirent et elles vont en profiter.

Comment font-elles ?

En induisant de la colère, de la haine, de la peur dans l’esprit de la personne qui produit leurs nourritures énergétiques. Après elles ont plus qu’à récolter en l’absorbant. C’est pour cela qu’on voit parfois des personnes ayant des accès de colère soudain, sans raison apparentes. En fait il y a une pensée qui leurs à traverser l’esprit et qui à déclencher cette colère. Et puis après cela disparaît, la personne redevient calme, posée. Comme si rien ne s’était passé.

Les contrats d’âme toxiques

Mais il peut aussi arriver que certains de ces parasites se fasse passer pour des anges et/ou des guides de l’astral incitant la conscience à passer un contrat de vie dans lequel cette dernière se réincarnera dans une vie merdique, faite de violence, de haine et de coups durs pour justement produire du kesh. La conscience réincarnée leurs sert alors de vache à lait sans même le savoir! C’est d’ailleurs pour cette raison que le Shandarisme interdit à ses initiés de passer des contrats d’âme et accords avec une quelconque entité de l’astral. De plus, les personnes voulant contacter leurs guides de l’astral devraient y réfléchir à 2 fois. Parce qu’on sait très bien qu’il y a pas mal d’illusion, de tromperie et d’embrouille à ce niveau-là.

Ou va le kesh après être produit?

Que l’on veuille ou non, le Kesh est une énergie psychique, donc consciente et vivante. Une fois qu’elle est produite, elle imprègne les personnes, objets et places. Si la personne est trop surchargée de son propre kesh, cela peut générer des déséquilibres énergétiques créant alors un terrain favorable à l’apparition de diverses maladies. D’où l’intérêt de faire des lavements énergétiques. Mais cette énergie peut également traverser le plan physique pour se retrouver sur le plan paraphysique du cosmos. Autrement dit, le plan astral.

Mais comme c’est une énergie de basse fréquence, lourde, pesante, elle descend dans les plus basses bande fréquence de la zone spectrale pour finalement s’y déposer. Résultat, cela forme une mélasse sombre, toxique, consciente, vibrante et vivante qui absorbe et engloutie les âmes qui sont dans sa zone d’attraction.

Alors bien entendu, les parasites énergétiques se nourrissant de cette énergie ne vont pas s’y rendre, car ils se feraient littéralement bouffer par leurs propres nourritures tellement la force d’attraction qui s’en dégage est puissante ! C’est pour cela que ces entités préfèrent se nourrir sans risque pour elles chez les autres consciences produisant du kesh.

Les effets du kesh en astral

Lorsqu’on est en sortie astrale, si on est dans la colère et la haine, on produit 2 choses :

  1. une baisse de notre fréquence vibratoire (On se retrouve alors dans le noir, vue que l’énergie baisse comme pour l’éclairage d’une pièce)
  2. du kesh

Résultat, cela nous fait descendre dans les basses fréquences du cosmos. Et si on continue dans cette état d’esprit de colère et de haine, on continue à descendre encore plus bas  jusqu’à atteindre cette mélasse vivante et consciente au risque de se faire absorber et engloutir par cette dernière.

C’est pour éviter de tomber dans ce genre de situation que la maitrise des émotions est nécessaire en astral.

Source : les enseignements shandariens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × trois =