Pouvoirs psi et autodéfense

Posted by

Les pouvoirs de l’esprit sont utilisés dans de nombreux domaines de vie. Mais ils peuvent également être utilisés dans le domaine de l’autodéfense, face à un agresseur.

Toutefois leurs utilisations et efficacités dépendent directement du degré de maitrise et de puissance mentale du psychiste. Nous citons ici les 4 techniques shandariennes d’autodéfense psi. Cependant, nous ne donnerons pas le protocole exact pour 2 raisons :

  1. Ces techniques peuvent être utilisées à la défensive, mais aussi à l’offensive. Autrement dit pour attaquer.
  2. Nous ne souhaitons pas que ces techniques soient utilisées ni retournées contre les nôtres.

Les 4 techniques d’autodéfense psi sont :

  1. La paralysation de l’agresseur
  2. La défréquencisation de l’agresseur
  3. L’hypnotisation de l’agresseur
  4. L’illusionisation de l’agresseur

Veuillez également noter que ces 4 techniques peuvent être utilisées ensemble dans une tactique d’autodéfense.

1) La paralysation de l’agresseur

Cette technique consiste à  paralyser temporairement les muscles des bras et des jambes de l’agresseur par connexion télépathique et influence télépsychique.  Etant paralysé, ce dernier n’est plus en capacité de continuer son agression.

Généralement l’agresseur conscient de son état commence déjà par s’énerver puis finit en panique car il n’a plus le contrôle de ses mouvements.

2) La défréquencisation de l’agresseur

Cette technique consiste à  baisser la fréquence du corps vibratoire (corps psionique) de l’agresseur par connexion télépathique et influence télépsychique. Sa fréquence vibratoire basse, l’agresseur n’a plus suffisamment d’énergie et donc de force et de puissance pour continuer son agression. Pris d’une fatigue soudaine et inexpliquée pour lui, il stoppe son agression.

A noter qu’un agresseur défréquencisé peut finir par sombrer naturellement dans le sommeil dont il se réveillera de lui-même.

3) L’hypnotisation de l’agresseur

Cette technique consiste à  modifier l’état de conscience de l’agresseur par connexion télépathique et induction hypnotique.  L’agresseur est stoppé dans son agression en restant planté là, l’esprit et le regard ailleurs, dans un état catatonique.

4) L’illusionisation de l’agresseur

Cette technique consiste à projeter-insérer une image/scène mentale dans le champ de conscience de l’agresseur par connexion télépathique et visualisation.  L’agresseur voit alors la perception de sa réalité changée. Il n’est plus ici, mais ailleurs dans une autre réalité. Cela créer une hallucination télépathique qui génère une confusion mentale dans l’esprit de l’agresseur. Un état de confusion mentale qui stoppe alors son agression en cours.

On a d’ailleurs poétiquement surnommé cette technique « Faire un trip à Dreamland ! »

Voilà donc 4 technique d’autodéfense psi soft. Leurs avantages est qu’elles n’ont pas la capacité de blesser ni de tuer l’agresseur, mais seulement de le stopper lui et son attaque, son agression sur vous . Il s’agit ici de technique psi d’autodéfense non-violente.

Par contre, il en existe également d’autres techniques non développées ici et qui sont plus extrêmes pouvant causer des blessures, comme  par exemple la désensorisation partielle ou totale de l’agresseur, l’automation de l’agresseur, la  dolorisation de l’agresseur ou encore la projection d’énergie qui consiste à projeter une masse de sa propre énergie psionique sur l’agresseur afin de s’en dégager. Ce qui rejoint le Chi (pour les chinois) ou le Ki (pour les japonais) dans les arts martiaux. Là ou on entre dans les pratiques de la psychokinésie.

Source : les enseignements shandariens (le livre des pouvoirs)

2 comments

  1. Dans le cas de l’hypnose comment ça marche ? Doit t-on obliger l’agresseur à dormir ou un truc du genre ? En effet avec cette technique je ne voit que cette solution !

    1. Il s’agit juste de faire une fascination par le regard et une induction hypnotique par télésuggestion (télépathie/télépsychie). Mais a condition d’avoir un fort pouvoir de persuasion, sinon cela ne fonctionnera pas.

      C’est de l’hypnose comme on faisait dans le temps, à l’ancienne, pure et dure, qui est très directrice, dominatrice. Ça n’a rien à avoir avec l’hypnose ericksonienne ou l’hypnose humaniste qu’il y a aujourd’hui en occident.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *