La face cachée et occulte de la sexualité humaine

Posted by

Lorsqu’on parle de sexualité, d’ordinaire, on ne voit que le coté charnelle, physique, orgasmique voir émotionnelle de la chose, mais cela s’arrête là. Or la réalité est que cela va bien au-delà d’une partie de jambes en l’air avec recherche d’un plaisir sensoriel à la clé. Car elle implique également tout un plan invisible, occulte dont beaucoup de personnes ignorent l’existence. Mais qui n’est connus que par certains initiés, notamment des occultistes. Dans le domaine de la sexualité , l’énergie sexuelle et les pouvoirs psychiques sont liés entre eux. A savoir que sur le plan invisible, caché, occulte, la sexualité et donc, le rapport sexuel lui-même est une histoire de production et de transfert de flux d’énergie d’un corps à un autre. Lorsque ce flux est maitrisé et canalisé par le pouvoir de l’intention et de l’attention, alors cela fait intervenir les pouvoirs de l’esprit. Puis lorsque cette maitrise et canalisation psychique est codifiée par des rites et symbolismes, alors on entre dans le domaine de la magie sexuelle. Là ou on rejoint les pratiques d’Aleister Crowley .

Pour mieux comprendre de quoi on parle, il faut d’abord définir ce qu’est cette énergie. 

L’énergie sexuelle c’est quoi ? Et bien c’est tout simplement l’énergie créatrice et procréatrice du cosmos s’exprimant à travers nos réceptacles dans lesquels notre force de vie est nidée (incarnée). Sur le plan occulte, invisible, l’activité sexuelle n’est rien d’autre qu’une histoire de production, de diffusion et de transfert de l’énergie créatrice et procréatrice du cosmos. C’est d’ailleurs pour cela que l’énergie sexuelle est une force aussi puissante et prenante, car elle a en elle les pouvoirs créateurs de vie de l’univers.

Pour l’homme, l’organe permettant cette production et diffusion de l’énergie sexuelle est le pénis. Le gland assure la diffusion alors que les corps spongieux et caverneux assurent la production ainsi que les conditions d’émission à travers leurs mécanismes érectiles. Dans ce sens, le pénis agit comme une antenne émettrice diffusant à la fois l’énergie sexuelle via le gland et les spermatozoïdes via le méat urétral. L’érection à donc 2 fonctions, permettre à la pénétration vaginale de se faire sur le plan physique et l’émission de l’énergie sexuelle sur le plan paraphysique. Enfin, les testicules avec l’épididyme, la prostate et les vésicules séminales sont le système générateur des cellules reproductrices dont le canal déférent assure l’acheminement jusqu’au canal éjaculateur puis dans l’urètre.

Pour la femme, l’organe de production et de diffusion de l’énergie sexuelle est le clitoris. La production de l’énergie est ici assurée par le corps caverneux/bulbes vestibulaires et la diffusion par le gland clitoridien. L’utérus est l’organe d’incubation (matrice biologique) et le vagin le conduit d’accès a cet incubateur permettant la nidation (réincarnation) des âmes sur le plan physique du cosmos.

A partir de là, lorsqu’il y a stimulation des organes sexuels, ils produisent l’énergie dont la libération se manifeste par l’orgasme sur le plan bio sensoriel. Sur le plan énergétique cette libération génère une vibration particulière qui peut être ressentie et donc détectée lorsque le niveau de conscience est approfondi. Mais cette diffusion d’énergie peut également être observée depuis le plan paraphysique. C’est à dire le plan astral.

La pensée oriente l’énergie sexuelle diffusée

Lorsqu’il y a coït, il se produit un échange entre l’énergie sexuelle masculine/féminine ainsi que de fluides sexuels (cyprine, liquide pré-séminal , etc).  Si un homme pense à une femme en particulier au moment de la diffusion, l’énergie sexuelle va suivre la pensée pour imprégner le corps d’énergie de cette dernière. Et vice versa si une femme pense à un homme au moment de la diffusion, l’énergie va imprégner le corps d’énergie de celui-ci. Dans les 2 cas, il se créer un marquage énergétique. C’est-à-dire une empreinte qui sera absorbé par l’aura pour nourrir les couches-mémoires du corpus energeticus. Ce marquage peut servir de base à une influence psi ou envoûtement.

En fonction de la psychologie de la personne et de son niveau vibratoire, l’énergie sexuelle créée et diffuser sera soit créatrice soit toxique. Quand l’énergie est créatrice, la personne se sent bien. A l’inverse, quand l’énergie est négative et toxique, la personne se sent mal. Il peut aussi arriver qu’elle se sent « sale » après un rapport. C’est d’ailleurs pour cela qu’on voit des actrices pornos assez fragiles qui finissent parfois par péter un câble voir se suicider lorsque les charges énergétiques accumulées  négativement sont trop lourdes a supporter. Notamment lorsque des millions d’adolescent et d’homme à travers le monde se masturbent en regardant du porno sur internet. Sans le savoir, ils dirigent leurs énergies sexuelles tel un égrégore sur l’actrice en question.

Si vous aimez faire baisette ici et là, il est conseillé déjà de se protéger contre les MST (Maladies Sexuellement Transmissible). Ne jamais dire jamais, tout peut arrivé. Mais aussi de faire un nettoyage énergétique sur soi après chaque rapport en plus du nettoyage physique. Car des empreintes énergétiques peuvent subsister. Enfin, il faut savoir que la puissance contenue dans cette énergie peut également crées des attaches fortes à la fois énergétiques et psychologiques. C’est d’ailleurs pour cela qu’on voit aussi des femmes s’enticher du type avec qui elles ont couchées alors que lui en a strictement rien à foutre!

Rites et magie sexuelle

Lorsque l’énergie sexuelle est maitrisée, canalisée et que ces pratiques sont codifiées dans des rites, on entre alors dans un domaine occulte particulier que l’on appelle la magie sexuelle. En effet, la magie sexuelle n’est rien d’autre que le contrôle et l’utilisation consciente et volontaire des énergies sexuelles et de leurs forces créatrices dans un but déterminé. Un but qui varie d’une personne à l’autre. Chaque pratique sexuelle (masturbation, fellation, cunnilingus, sodomie & cie) possède une fonction énergétique et occulte connue des seuls initiés. Par exemple, les orgies ou “partouze” ont pour fonction occulte de générer une puissance considérable d’énergie créatrice, mais aussi de former un égrégore sexuel dont l’énergie produite pourra être canalisée et utilisée dans un but en particulier. Tous ceci à l’insu des partouzeurs/partouzeuses qui ignorant de cette réalité n’ont pas conscience ni idée à quoi ils participent. A moins d’avoir reçu une éducation sexuelle complète incluant la partie occulte, ésotérique de la chose et non partielle voir inexistante comme c’est le cas aujourd’hui, ils ne peuvent pas le savoir.

Mais cette  énergie intéresse aussi  pas mal de monde de l’autre coté

Autrement dit sur le plan paraphysique du cosmos ou “plan astral”. Alors pourquoi cette énergie intéresse pas mal de monde sur de nombreux plans vibratoires? Parce que tout simplement l’énergie sexuelle est une énergie assez vitaminée (si on peut dire ainsi) avec une forte capacité énergisante. On comprendra alors l’intérêt de certaines entités en manque d’énergie.

Ainsi, l’énergie sexuelle intéresse certaines entités qui se nourrissent de celle-ci. C’est le cas par exemple des succubes et des incubes qui s’alimentent de l’énergie sexuelle. Cette dernière pourra alors être consommée brute sur place ou bien encore stocker voir raffinée si le degré de concentration est trop fort pour les dites entités.

Il y a même  des entités de l’astral qui vont jusqu’à asservir psychiquement et énergétiquement  certains humains pour qu’ils leurs fournissent justement toute l’énergie sexuelle dont elles réclament.  Autrement dit, ces personnes se font littéralement “traire” par ces mêmes entités de l’astral pour leurs énergies sexuelles comme on trait une vache pour son lait. C’est ce que l’on appelle communément des “esclaves sexuels”. Maintenant si vous êtes dans ce cas de figure bien précis, il faut rompre le pacte que vous avez passé avec ces entités pour vous en libérer. Bien entendu, elles vont gueuler, vous menacer, vous intimider, mais il ne faut pas se laisser faire. Dans ce sens, il faut bien comprendre que tout part d’un pacte durant la phase méso-nidatoire (ou l’entre deux-vie pour les non-shandariens). Comme il existe des arnaques ou du forcing pour signer tel ou tel contrat abonnement avec une entreprise, il existe également des arnaques et du forcing dans l’astral. Mais comme l’âme qui va se réincarner n’est pas consciente de l’embrouille, elle va sceller un pacte sans se douter une seule seconde que son incarnation va être une vrai vie de merde qui ne lui apportera rien!

C’est d’ailleurs pour éviter ce genre de piège que les shandariens préfèrent le transfert de conscience à la réincarnation naturelle. En effet, le transfert de conscience permet de se protéger contre le parasitage/interférences de ces entités et ainsi garder le contrôle sur ses lignes évolutives et donc, de sa destinée future.

Source: les enseignements shandariens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit + six =