Télépathie, ce que personne ne dit

Posted by

La télépathie est en réalité très simple à mettre en pratique. Mais ce qui est simple n’est pas forcement facile. Car il y a beaucoup de blocages psychologiques et de conditionnements socio-culturels dont nous n’avons rarement conscience et qui fait foirer toutes vos tentatives. D’où la nécessité d’un véritablement travail de fond travail sur soi.

La première chose qu’on ne dit pas

La première chose qu’on ne dit pas à propos de la télépathie est qu’il faut être ouvert d’esprit non pas sur les idées, mais au sens propre du terme. Autrement dit, laisser tomber ses défenses et de s’ouvrir pour accepter que vos pensées et énergies puissent se mêler pour échanger et communiquer. Et c’est là que généralement plus rien de va. Car cela implique que:

  • Il n’y a plus de vie privée ni de secret possible pour celui qui est télépathe
  • Cela réveille des peurs inconscientes et d’éventuelles blessures (peur du jugement, rejet, humiliation, moquerie, etc)
  • Cela heurte l’éducation et la culture (la morale avec le bien et le mal)
  • Cela réveille également une autre crainte pour les autres, celle de la domination, de l’influence et de la manipulation de l’esprit

Du coup, Tous ceci active des mécanismes de défense qui bloque toutes ouvertures et donc, de cause à effet, bloque également toutes possibilité de communication télépathique. Mais cela peut aussi engendrer de la culpabilité chez certaines personnes pensant qu’elles ont mal agit et donc qu’elles seraient des mauvaises personnes.

Dans l’univers, la télépathie est une pratique normale et naturelle qui ne connait ni le bien ni le mal et qui se moque bien des concepts égocentriques et individualistes artificiellement inventés par l’homme. Traduction, il y a rien de mal à pratiquer la télépathie. Sauf pour ceux et celles qui ont très peur que l’on découvre leurs véritables visages ainsi que les petits coups en douce qu’ils font.

La seconde chose qu’on ne dit pas

La seconde chose qu’on ne dit pas est que pratiquer la télépathie demande du temps et des efforts. Cela est en fait lié à nos conditionnements mentaux (normes sociales, éducation matérialiste, dénie de l’existence des pouvoirs psi, etc) qui inhibent la pleine manifestations de nos capacités télépathiques.

Résultat on se retrouve soit à être des non-télépathes par défaut, soit à faire de la télépathie au stade “embryonnaire” de ses capacités soit à faire de la télépathie sauvage.

Quand on travaille à développer ses capacités télépathique, tentative après tentative cela fait comme ça:

Echec -Echec -Echec -Réussite (Waou! c’est génial) – Echec (Hein?) -Echec- Echec (Mais putain pourquoi je n’y arrive plus? C’est là que beaucoup de personne abandonnent) – Réussite (Ouai je suis content! ) -Réussite -Echec -Echec-Echec (je suis pas content, frustration voir colère). Puis en continuant ainsi, il va y avoir de moins en moins d’échec et de plus en plus de réussite jusqu’au jour ou vous ne serez plus comment vous avez fait, mais vous captez toutes les pensées des autres! Mais les autres captent aussi les vôtres! Pourquoi? Parce que votre esprit est maintenant conditionné pour pleinement envoyer et recevoir des pensées. Mais pour y arriver, cela demande de la discipline, du travail, de la persévérance et de la régularité.

Malheureusement nous sommes aujourd’hui dans une mentalité de consommateur. Mentalité dans laquelle on veut tout, tout de suite et sans aucun effort à fournir. Résultat l’idée même de faire des efforts pour pouvoir pratiquer la télépathie est insupportable pour beaucoup de personne. La suite on la connait, ils ne pratiqueront jamais par fainéantise…

La troisième chose qu’on ne dit pas

La troisième chose qu’on ne dit pas est que vous allez en prendre plein la gueule! Et il faut s’y préparer, sinon vous allez vite abandonner et jamais vous ne pratiquerez dans ces conditions. Alors ça veut dire quoi en prendre plein la gueule exactement? Vous allez devoir faire face à vos propres peurs et limitations. Autrement dit, face face à vos propres démons intérieurs, les traverser pour finalement les faire disparaitre.

Mais aussi face faire à l’esprit humain et à tous ce qui est de tordu voir négatif et toxique chez les autres. Leurs histoires et délires, pensées et émotions. Enfin, vous allez devoir gérer les réactions des autres lorsqu’ils prennent conscience que vous lisez dans leurs pensées, que vous pouvez tout savoir sur eux.

Maintenant si le type ou la nana sont ouvert d’esprit dans ce domaine ça passera encore. Mais si ils ne le sont pas, là il va falloir vous préparer à des réactions négatives telles que le rejet, la peur voir dans quelque cas extrêmes, la violence. Mais la violence de leurs parts est plutôt rare.

D’où la nécessité de devenir psychologiquement fort et stable pour ne pas flancher ni se laisser impressionner par les ressentis et réactions. La bonne nouvelle est que cela s’apprend. Après c’est juste une question de gestion psychique.

Ainsi contrairement à ce que certains experts du dimanche de la télépathie affirment, la pratique télépathique n’est pas paix et amour, ce n’est pas le monde des bisounours. Si vous voulez développer vos capacités télépathiques, vous n’aurez pas d’autre choix que de passer par là. Il n’y a pas de truc ni de formule magique qui ferait de vous un télépathe en un claquement de doigt. Sauf dans les films et séries TV du genre. Vous avez aimé cet article, c’est très bien, vous avez détesté, c’est très bien aussi. Bienvenu dans le monde réel de la télépathie…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + 9 =