Les 4 phases dans le développement de l’émitivité mentale

Posted by

En télépathie shandarienne, lorsque vous développez votre émitivité mentale – c’est à dire, votre capacité à émettre ses pensées dans l’esprit de vos percipients- on passe par 4 grandes phases.

Phase I

Cette première phase se résume de la façon suivante : Vous envoyez votre message télépathique, sauf que votre percipient ne perçoit rien, nada, que dalle ! Le zéro absolu… Sachez que si vous débutez, cela est tout à fait normal à votre niveau, car vous n’avez pas encore développé  vos capacités d’émitivité mentale. Par contre, si vous n’y êtes encore depuis 3 ans, 5 ans, 10 ans, 15 ans voir plus. C’est qu’il y a un problème !

Ici, il s’agit de la connectivité mentale. Il faut lâcher prise et ouvrir votre « âme » sur les autres pour ensuite ouvrir un canal télépathique. Ainsi, le fait d’être fermé sur les autres fait qu’il n’y a pas d’émission de vos messages télépathiques! Il s’agit ici d’un travail de développement personnel et de psychologie sur soi. Souvenez-vous ici qu’en télépathie, c’est 80% de psychologie contre 20% de technique mentale. C’est la fameuse loi de Pareto qui s’applique également aux sciences & pouvoirs psi.

Phase II

Cette seconde phase se résume comme suit : Vous envoyez votre message télépathique, votre percipient perçoit votre message….mais… au niveau de son inconscient ! Ce qui fait que votre message télépathique reste pour votre percipient à l’état d’impression, de pressenti. Par exemple: vous appelez quelqu’un par son nom et son prénom télépathiquement par votre voix mentale. La personne est interpellée et tourne la tête dans votre direction en vous regardant pendant quelques secondes avant de reprendre le cours de ses activités.

Ici, il s’agit d’un problème de fréquencité mentale. Autrement dit, vous n’êtes pas encore réglé sur la bonne fréquence! Ce qui fait que votre percipient ne peut pas percevoir vos messages télépathiques. C’est comme pour une station radio, il capte des “Sssssss” et des “Chchchchch” au lieu de capter des sons clairs et nets.

Phase III

Cette troisième phase se résume comme suit : Vous envoyez votre message télépathique, votre percipient perçoit votre message….mais… cela apparaît comme furtif, profond et lointain dans son esprit ! Du coup, il se demande s’il n’a pas rêvé ou imaginer purement et simplement des choses. Traduction, le volume n’était pas suffisamment haut pour que votre percipient capte clairement votre message.

Ici, il s’agit d’un problème de puissance mentale. Autrement dit votre énergie psychique n’est pas suffisante présente pour soutenir votre message télépathique. Pour cela, il faut monter le niveau vibratoire de son corps psionique.

Phase IV

Cette quatrième et dernière phase se résume comme suit : Vous envoyez votre message télépathique, et là votre percipient perçoit enfin votre message. Votre message est sur la bonne fréquence mentale avec assez d’énergie pour être vu ou entendu par votre percipient. Ce qui se manifestera par ce que l’on appelle des hallucinations télépathiques ou encore entendre des voix de sa tête.

Arrivé à ce niveau là, félicitation ! Vous avez développé votre émitivité mentale suffisamment pour pouvoir pratiquer correctement votre télépathie.

Source : les enseignements shandariens (Livre des pouvoirs)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *