Comprendre la notion de conscience et d’inconscience

Posted by

Nous allons aborder dans cet article la notion shandarienne de conscience et d’inconscience. Pour le comprendre, nous devons d’abord prendre en compte deux éléments fondamentaux qui sont :

  1. l’espace de réalité
  2. la focalisation de l’attention
  3. le  champ d’attention

Regardons plus en détail chacun de ces 3 éléments :

L’espace de réalité est la dimension dans laquelle nous nous situons en tant qu’être incarné ou réincarné selon le point de vue. Il est à la fois intérieur et extérieur à nous-mêmes.

La focalisation de l’attention (et non de l’intention) est la concentration du moi inférieur/ego sur une portion de l’espace de réalité. Cette dernière prend la forme d’un rayon ou “rayon d’attention”

Le champ d’attention est l’espace contenu dans et délimité par le rayon de la focalisation de l’attention. Veuillez toutefois ne pas confondre ici le champ d’attention avec le champ de perception. Car on peut percevoir un espace et tous ce qu’il contient sans pour autant y focaliser notre attention!

Ces 3 éléments s’agencent de la manière suivante :

Nous sommes présent dans un espace, une dimension qui est notre espace de réalité. Quand nous focalisons notre attention sur une portion de cet espace, il se crée alors un champ d’attention englobant la dite portion d’espace avec l’intégralité de son contenu.

A partir de là, nous pouvons définir et comprendre ce qu’est la conscience et l’inconscience.

Pour faire simple :

  • La conscience est l’espace interne délimité dans le champ d’attention. Autrement dit, la conscience se manifeste sur quoi nous portons notre attention. Nous sommes alors conscient de tous ce qui est présent dans notre champ d’attention. Le résultat est que nous avons la connaissance immédiate de ce qu’il y a et de ce qui s’y passe.
  • L’inconscience est l’espace contenu en dehors du champ d’attention, soit le reste de notre espace de réalité. Nous sommes donc inconscient de ce qu’il y a et de ce qui s’y passe. Le résultat est que nous sommes dans l’ignorance immédiate concernant cet espace.

Mais cela devient encore plus flagrant au moment de l’état de veille et de sommeil, ainsi :

Lorsque nous sommes à l’état de veille, notre champ d’attention est dirigé sur l’espace de réalité extérieur à nous. Ainsi, nous sommes conscient de ce qui se passe à l’extérieur de nous-même, mais inconscient de ce qui se passe à l’intérieur.

Puis :

Lorsque nous sommes à l’état de sommeil ou de méditation, notre champ d’attention est dirigé sur l’espace de réalité intérieur à nous. Ainsi, nous sommes conscient de ce qui se passe à l’intérieur de nous-même, mais inconscient de ce qui se passe à l’extérieur.

Après il existe différent degré de conscience et d’inconscience selon l’intensité de la focalisation de l’attention, mais aussi de notre capacité a maintenir cette focalisation dans le temps.

Enfin, il faut savoir que ce n’est pas parce qu’on est conscient d’une chose qu’on va forcement s’en souvenir. Il ne faut pas confondre conscience et mémoire ! On peut ainsi être conscient durant une expérience et ne pas s’en souvenir ensuite. Ce qui est le cas des rêves que l’on fait généralement la nuit.

Source : les enseignements shandariens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *