L’Anatomie du corps d’énergie (Partie 3)

Posted by

Dans cette troisième et dernière partie de l’anatomie du corps d’énergie, nous allons voir le corps bio-photonique faisait la liaison entre le corps psionique et le corps biologique (corps humain). Si vous n’avez pas encore lu des 2 autres parties, nous vous invitons à les lire en cliquant sur les liens ci-dessous:

L’anatomie du corps d’énergie (Partie 1)

L’anatomie du corps d’énergie (Partie 2)

Le corps bio-photonique est produit à partir de l’activité énergétique des bio-photons. Ce dernier se compose de 3 champs énergétiques qui sont le champ biophotonique, le cordon énergétique (fil d’argent) et la corona radiata (l’aura).

1.Le champs biophotonique

Les cellules du corps humain émettent naturellement un rayonnement composé de particules, les bio-photons. Ces bio-photons se regroupent ensemble pour former le « champ bio-photonique ». Ce champs s’auto-organise pour constituer  une structure bioénergétique appelée le corps bio-photonique. La fonction du corps bio-photonique est d’assurer la :

  • Communication de l’information corps/esprit
  • Contrôler les paramètres physiologiques du corps biologique
  • Ancrage du corps psionique une fois incarné.
  • Gestion automatique du corps biologique
  • Garde et protection de l’enveloppe charnelle lors de sortie de corps/projection astrale

Dans sa structure multi-niveau, le corps bio-photonique se base sur :

➤ Les cellules émettent :

➤ Les bio-photons qui forment :

➤ Les filaments bio-photoniques qui forment :

➤ Les champs bio-photoniques qui forment :

➤ Le corps bio-photonique

i. Les cellules du corps humain émettent des ondes et particules que l’on appelle les bio-photons. Ces dernières ont la propriété de transporter et d’exécuter l’information psychique. Elles s’auto-organisent entre elles pour former des minces fils d’énergie appelés les filaments bio-photoniques.

ii. Les filaments bio-photoniques constituent les canaux énergétiques du corps biologique. Ce sont les fameux méridiens connus depuis des millénaires dans la médecine chinoise et utiliser par l’acuponcture. Cependant ces canaux ne sont pas des tubes transportant l’énergie vitale comme les veines et les artères, mais de la matière bio-photonique possédant une certaine densité à travers laquelle circule l’énergie photonique à l’instar de la force nerveuse pour les nerfs.  En vieillissant, les cellules émettent de moins en moins de bio-photon. Au moment de la dévitalisation de l’enveloppe biologique (la mort), les cellules cessent complètement d’émettre des bio-photons, n’étant plus alimenté en énergie, les filaments perdent de leurs cohésions et se désolidarisent en s’effilochant. Ce qui libère le corps psionique et rompt le cordon énergétique. N’assurant également plus leurs fonctions de contrôle des paramètres physiologiques, on assiste alors a une baisse et irrégularité des fonctions vitales chez les personnes en fin de vie.

iii. Les champs bio-phoniques sont également connues sous le terme de « champs morphiques ». Ils assurent la liaison énergétique et la traduction et communication d’information entre le corps psionique et le corps biologique. Ces derniers sont composés de filaments entrecroisés formant un maillage autour des organes, systèmes et régions du corps biologique.  Nous avons 5 degrés de champs bio-photoniques qui sont :

  • Le champ génique pour les gènes et chromosome
  • Le champ cellulaire et tissulaire
  • Le champ organique pour les viscères
  • Le champ systémique (cardiaque, respiratoire, digestif, rénal, etc.)
  • Le champ régional (crânial pour la tête, troncal pour le tronc et modulaires pour les membres inférieurs et supérieurs)

iv. Le corps bio-photonique est le produit de la cohésion et de l’interaction entre l’ensemble de tous les champs bio-photoniques.

2.Le cordon énergétique

Également appelé fil d’agent dans la tradition occulte, il s’exprime sous la forme d’une fine trainé blanche. Le cordon énergétique peut se situer à l’équivalent du corps physique la base de la nuque ou au niveau du nombril. Il prend ainsi racine dans le champs crânial ou troncal selon les individus. Faisant la liaison entre le corps psionique et bio-photonique, sa fonction  n’est pas de retenir le corps d’énergie au corps physique. Mais plutôt d’être un canal de communication à travers lequel transite l’information et la mémoire entre le corps psionique et les corps bio-photonique/biologique.

Lorsqu’il y a dévitalisation (mort) du corps biologique, le cordon est rompu, libérant ainsi la mémoire reliant le corps psionique au corps biologique. La conscience/force de vie peut alors continuer son chemin et évolution ailleurs. 

Les désincarnés et décédés ne possèdent pas de cordon énergétique alors que les consciences faisant des sorties de corps en possède un. C’est de cette manière que l’on reconnaît la conscience d’un incarné de celle d’un désincarné dans l’astral.

3.La Corona radiata

La couronne radiative est aussi appelée la Corona Radiata. Attention toutefois à ne pas confondre avec la corona radiata de l’ovocyte portant le même nom (système reproducteur féminin). Cette dernière est un rayonnement psionique autour de la membrana energetica.  Formant un halo de lumière,  elle est aussi appelé « l’aura ». La couronne radiative se compose de 3 couches dont :

-La corona intima au contact de la membrane énergétique. Elle est une zone de rayonnement à forte densité. Sa fonction est de nourrir le corps psionique, mais également de soutenir la morphose de ce dernier lors de ses nidations.

-La corona media est la couche centrale entre la corona intima et adventice. Elle est une zone de rayonnement à moyenne densité. Sa fonction est de servir de membrane protectrice. Elle change de texture, de couleur et de densité en fonction de l’humeur de la conscience. Celle-ci peut se déchirer, se fissurer, se cicatriser ou se ramollir. La présence de petits parasites énergétiques sur la corona media peut générer des « parasitoses énergétiques » altérant la corona intima et ainsi fragilisé la membrane énergétique (Membrane energetica). 

-La corona adventice est la couche superficielle. Elle est une zone de rayonnement à faible densité. Sa fonction est d’être une mémoire superficielle et temporaire stockant les empreintes des interactions entre le corps psionique et son environnement.

La couronne radiative est le produit de l’union entre le corps psionique et le corps biologique. Dans ce processus, l’interaction entre le corps psionique et l’énergie émise par les cellules du corps biologique (bio-photons) se mélangent ensemble puis se concentrent autour de la membrane énergétique pour ensuite former les 3 couches de l’aura. Une fois  désincarnée, l’aura et ses couches disparaissent. C’est d’ailleurs pour cela qu’on rencontre beaucoup d’âme désincarnée dans l’astral ne possédant pas d’aura. Toutefois, certaines consciences peuvent apparaitre lumineuses du fait d’une fréquence  élevée de leurs corps énergeticus.

Enfin, concernant les chakras

Les chakras seraient des roues énergétiques faisant tourner l’énergie du corps, l’énergie bio-photonique. Le problème qui se pose est qu’aucun Chakra n’a jamais été observé ni sur le plan physique ni sur le plan astral!  Or si il y a chakra, ils devraient être visible depuis l’astral via une simple sortie de corps. Mais il n’en ait rien. D’un autre coté, l’énergie bio-photonique n’a pas besoin de roues énergétiques qui tournent pour circuler vue que les filaments bio-photoniques assurent cette fonction en collaboration avec le système de circulation du corps psionique. Tous ceci tend à penser que les Chakra ne sont rien d’autre qu’une croyance que l’on n’a jamais remis en question par commodité. Il existe bien cependant des plexus nerveux appartenant au système nerveux périphérique (SNP) du corps biologique qui sont situés au niveau de ces “chakra”.

Dans cette architecture biologique du corps humain, certains nerfs se rassemblent entre eux pour former des plexus nerveux dont les 7 principaux sont:

1.Le plexus  cervical allant des vertèbres C1 à C4 qui innerve la région du cou, thorax et diaphragme

2.Le plexus brachial allant des vertèbres C5 à T1 qui innerve les membres supérieurs

3.Le plexus cœliaque aussi appelé “plexus solaire” localisé dans l’abdomen (derrière l’estomac) au niveau des vertèbres T12 et L1.

4.Le plexus lombaire allant des vertèbres L1 à L4 qui innerve la région abdominale et génitale

5.Le plexus sacral allant des vertèbres L4 à S3 qui innerve le périnée et les membres inférieurs

6.Le plexus pudendal allant des vertèbres S1 à S4 qui innerve la région pelvienne

7. Le plexus coccygien allant des vertèbres S4/S5 à Cx1 qui innerve la région coccygienne ainsi que l’anus, soit la région anococcygienne.

Il semblerait bien alors que les chakras soient le produit d’une confusion avec les plexus nerveux du corps humain. Confusion datant de plusieurs millénaires ou les connaissances du corps humain n’étaient pas aussi développées qu’aujourd’hui. De même que si vous concentrez votre énergie psionique au milieu du front, vous allez finir par sentir une boule d’énergie. Cependant cette boule d’énergie ne sera pas un chakra, mais seulement le produit de votre concentration énergétique sur ce point de votre corps biologique!!!

Source: Les enseignements Shandariens

2 comments

  1. L’énergie qui est dégagée des mains que certains appellent des Psi-balls ou encore le chakra des mains, est-ce des biophotons ou alors des Psions qui sont dégagés ?

    1. L’énergie qui est dégagée des mains que certains appellent des Psi-balls – lorsqu’elle est concentrée! Sinon, c’est juste un rayonnement. C’est de l’énergie psionique. Les biophotons se limitent à la surface du corps biologique comme on peut le voir sur les photos Kirlian, toutefois cela ne créer pas de boule psi. Comme les 2 énergies psionique et biophotonique s’entremêlent, la confusion est facile.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *