L’anatomie du corps d’énergie (Partie 2)

Posted by

Dans cette seconde partie, nous allons voir les systèmes énergétiques qui font fonctionner le corps d’énergie. Toutefois pour bien comprendre, il est nécessaire d’avoir lu la première partie.

Cliquez ici si vous n’avez pas encore lu la première partie de l’article.

Les systèmes énergétiques

A l’instar du corps humain, le corps d’énergie possède également des systèmes énergétiques assurant son existence et son opérationnalité.

Le corpus energeticus ainsi que la membrana energetica contiennent  toutes deux les systèmes énergétiques assurant le fonctionnement du corps d’énergie. Le corps psionique possède ainsi 12 principaux systèmes énergétiques formant « l’appareil psychique », dont :

1) Le système mémoriel

2) Le système d’identification 

3) Le système de synthèse 

4) Le système de captation

5) Le système de circulation

6) Le système d’alimentation 

7) Le système de nettoyage 

8) Le système de régénération

9) Le système de communication 

10) Le système de contrôle 

11) Le système de défense 

12) Le système de locomotion 

1.Le système mémoriel 

Il est l’ensemble des mémoires situées dans le corpus energeticus.  Composée de plusieurs couches de mémoire, ces dernières sont formées à partir des expériences vécues et enregistrées par la conscience à chaque instant de sa vie. Au fur et à mesure de son existence, de nouvelles couches sont créés poussant les anciennes dans le corps universus. De là, les anciennes mémoires seront projetées dans la cavité portale pour passer le portail dimensionnel. Cependant les couches comprenant des mémoires lourdes contenant l’expérience de traumatisme et de violences sont difficiles à déplacer et réorganiser. Une fois passée ce portail, les anciennes mémoires sont acheminées via l’une ou plusieurs des ces facettes dans un tunnel vers la source de vie pour ensuite être repoussées dans les couches de mémoires de la zone radiative. Ce qui à pour résultat d’alimenter la mémoire du cosmos.  Les interactions entre la conscience et son environnement créées des stimuli qui activent certains segments de mémoire. Lesquels réveillent pour leurs contenus pour se projeter soit en interne dans les couches autour des mémoires, soit  en externe dans la corona radiata. Une fois les stimulis finis, ces segments se désactivent avant de disparaître.

2. Le système d’identification

Les propriétés des psions font du champ psionique une entité consciente, intelligente et vivante. Cette dernière s’identifie aux mémoires dont elle est porteuse. Pour permettre cette identification, le champ psionique va utiliser son système de captation/perception. A partir de cette perception, le champ psionique va naturellement prendre conscience de l’énergie et de l’information s’y trouvant pour finalement s’identifier à celles-ci. De cette identification va alors se générer un « MOI », un égo qui deviendra son identité. C’est ce que l’on appelle l’égotisation que l’on peut traduire par « je suis ». Ce n’est donc pas « Je pense donc je suis », mais plutôt « Je me perçois donc je suis ». Ce MOI à pour fonction d’être le point de contrôle et de gouvernail du corps psionique pour sa présence, action et évolution dans le cosmos.

3. Le système de synthèse

Il synthétise les informations sous forme d’hologramme mentaux traditionnellement appelés « les pensées » et créer les doubles énergétiques, les émotions. La synthétisation des hologrammes se fait  à partir de stimulis à la fois volontaires et involontaires qui réveillent des segments de mémoire pour ensuite les réorganiser entre eux. De là se forme une structure informationnelle et énergétique cohérente : l’hologramme mental ou pensée. En fonction de l’intention, cet hologramme mental apparaitra soit en arrière-plan de la conscience (l’inconscient) dans les couches profondes du corpus energeticus. Soit en avant-plan de celle-ci (le conscient) dans les couches superficielles proches de la membrane énergétique. Lequel pourra traverser la dite membrane pour se retrouver dans la corona adventice de la couronne radiative, voir être extériorisé du corps psionique et projeté en cas de télépathie. 

4. Le système de captation

Le système de captation assure la perception de l’information aussi bien interne d’externe du corps psionique. Cette captation est rendu possible par la propriété de  perception du psion. Dans ce sens, les psions composant la membrane énergétique assurent la perception externe alors que les psions composant les couches du corpus energeticus assurent la perception interne. De cette faculté de perception associée à l’action du système d’identification émerge la conscience de soi qui selon la direction qu’on lui donne est à la fois interne et externe du corps psionique.

5. Le système de circulation

Ce système assure l’acheminement de l’énergie dans le corps psionique. La circulation de l’énergie prend la forme d’un tore dont le centre est le portail dimensionnel (icosaèdre) du corpus universus. Ainsi, l’énergie part du corpus universus, puis traverse successivement toutes les couches du corps energeticus jusqu’à la membrane. Au passage dans chaque couche l’énergie se diffuse dans ces dernières. Les vibrations naturelles de chaque couche agissent comme une force motrice faisant translater l’énergie d’une couche à une autre. Enfin, l’énergie glisse sur la membrane énergétique pour repartir dans le sens inverse translatant de couche en couche jusqu’au corpus universus.

Système de circulation du corps psionique

6. Le système d’alimentation

Il alimente en énergie le corps psionique. Dans cette optique, il existe 2 sources d’alimentation fonctionnant conjointement. L’un en provenance du portail dimensionnel et l’autre de l’environnement externe dans lequel est nidé le corps psionique. L’énergie en provenance du portail vient directement de sa source. C’est à dire la source de vie. Cette énergie tire son origine des anciennes forces de vie ayant fait leurs apocatastases. Laquelle est dirigée vers le noyau plasmique et son portail multidimensionnel. De là, l’énergie redescend pour se téléporter dans le portail dimensionnel de chaque corps psionique. Toutefois cette alimentation est faite en très faible quantité. Elle permet de conserver seulement le lien entre le corps psionique et sa source. L’énergie en provenance de l’environnement externe  de la conscience est absorbée par la membrane énergétique, puis déplacer de couche en couche jusqu’au corpus universus. Au fur et à mesure de son déplacement, l’énergie alimente la couche dans laquelle elle est présente. Ce déplacement est assuré par l’effet de translation du système de circulation.

7. Le système de nettoyage

Il a pour fonction l’entretien du corps psionique, notamment les couches du corpus energeticus. Ce nettoyage concerne 2 éléments qui sont l’information et l’énergie. Pour le nettoyage de l’information, au fur et à mesure des expériences faites, les mémoires composant les couches du corpus energeticus se mettent à jour. Cette mise à jour permet de réorganiser et donc, de nettoyer l’information stockée. Pour le nettoyage de l’énergie, le corps psionique utilise la circulation de l’énergie en acheminant l’énergie vers la membrane énergétique. De là, l’énergie est prise dans le flux pour être acheminée vers l’extérieure afin de constituer une partie de la corona intima. Ainsi le système de nettoyage élimine l’ancienne énergie (psion dévitalisé) alors qu’a l’inverse, le système d’alimentation renouvelle l’énergie (psion vitalisé/revitalisé).

8. Le système de régénération

Il a pour fonction de régénérer, donc de guérir le corps psionique lorsque celui-ci est lésée. Cherchant à retrouver son uniformité, la membrane et ses couches sous-jacentes sont attirées les unes vers les autres pour fusionner. Cette fusion assure la régénération des membranes et couches lésées. Les différentes structures du corps psionique peuvent toujours guérir instantanément, mais il faut que le MOI le veuille via la volonté, sinon la régénération est beaucoup plus lente.

9.Le système de communication

Il assure la communication de l’information et de l’énergie entre le corps psionique et son environnement. Ce système utilise la clairvoyance pour l’information entrante et la télépathie pour l’information sortante. Dans ce sens, clairvoyance et télépathie font partie intégrante du système de communication du corps psionique. Le mécanisme et processus de clairvoyance est assuré par le système de captation et celui de la télépathie, par le système de synthèse et de contrôle pour le transfert de l’information. Autrement dit comme le corps humain est naturellement équipé pour parler à travers la langue et les cordes vocales, le corps d’énergie est aussi équipé pour la télépathie et les PES (Perceptions Extrasensorielles). Nous sommes donc tous et toutes déjà équipé pour pratiquer la télépathie. Mais si le système n’est pas activé ni entrainer pour devenir fonctionnel, nous restons des non-télépathes par défaut.

10. Le système de contrôle

Il a pour fonction la direction et l’orientation du corps psionique ainsi que ses productions holographiques à travers l’intention consciente et inconsciente. C’est ce que l’on appelle traditionnellement « la volonté » ou la volition. La volonté est l’intensité que l’énergie exerce sur les hologrammes mentaux. Dans ce processus, les couches du corps energeticus contient les informations servant d’instruction de contrôle. Autrement dit, la matière première à partir de laquelle l’intention se forme. Puis  l’énergie  génère la force psychique qui va permettre la vitalisation de l’information, et donc, de cause à effet, amener à la concrétisation de l’intention s’exprimant à travers des mouvements énergétiques. Lesquels pourront se traduire à travers les pensées, attitudes, comportements et actions. Il existe 3 degrés de vitalisation informationnelle (ou degré de volonté) qui sont le vouloir, le désir, et l’avidité.

11.Le système de défense

Il assure l’intégrité et la conservation du corps psionique face aux agressions énergétiques (parasites, attaques d’entités, etc.). Il s’agit donc d’un système immunitaire énergétique qui se situe dans la couronne radiative (l’aura). Là ou la corona media agit comme une barrière et membrane protectrice contre les rayonnements et énergies extérieurs toxiques auquel est exposé le corps psionique. Dans le processus, cette dernière absorbe, retient, puis rejette l’énergie toxique. Le mouvement de circulation énergétique de la corona intima sous-jacente facile l’expulsion des énergies par la corona media. En fonction du vitalisme de la force de vie présente, la corona media sera plus ou moins forte et résiliente face aux agressions extérieures.

12.Le système de locomotion

il a pour fonction de déplacement du corps psionique sur le plan physique et paraphysique du cosmos. Ce système utilise à la fois le corps psionique et l’énergie environnante dans laquelle beigne ce dernier. A partir de là, c’est l’énergie du corpus energeticus associée à une information directionnelle émise par le système de synthèse qui va ordonner au corps psionique de se déplacer à petite, moyenne ou grande vitesse. L’énergie environnante va servir de force de portance soutenant le mouvement du corps. Là ou le corps psionique va se mettre à flotter et glisser dans les airs lorsqu’il n’est plus nidé dans le corps biologique. Dans le cas de la téléportation,  la réalité elle-même se déplace pour déplacer le corps psionique vers la destination.

Voici donc les 12 systèmes énergétiques. Nous verrons dans la 3ème partie de cet article le corps bio-photonique faisant la liaison entre le corps psionique et le corps biologique (le corps humain)

Source: Les enseignements Shandariens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sept − quatre =