Télépathie : confusion entre réceptivité et perceptivité mentale

Posted by

En télépathie shandarienne, il existe 2 domaines de compétence essentiels sans quoi rien ne fonctionne. Ces 2 domaines sont la réceptivité mentale et la perceptivité mentale.

Pourtant, il n’est pas rare de confondre ces 2 domaines et ainsi croire faussement qu’il ne s’agit que d’un seul domaine.

Alors quelle différence ? Très simple :

  • La réceptivité mentale est le fait de recevoir une information émise volontairement comme involontairement par l’esprit d’une personne.
  • La perceptivité mentale est le fait de percevoir l’information précédemment reçue.

La réalité est qu’on peut recevoir une information sans pour autant la percevoir ! C’est d’ailleurs ce qui se passe lorsqu’on ne maitrise pas la compétence de perceptivité mentale. Dans ce cas de figure bien précis, on reçoit bien l’information, mais on ne perçoit rien ! On a donc l’illusion de n’avoir rien reçu.

Zone de réceptivité et de perceptivité mentale.

Dans le corps psionique, il existe une zone de réceptivité et de perceptivité mentale. Toutefois, la zone de réceptivité mentale change selon que l’on soit en télépathie directe ou indirecte ; alors que la zone de perceptivité, elle, ne change pas.

Dans la télépathie directe (c’est-à-dire face à face), la zone de réceptivité mentale se situe  dans les couches de la corona radiata (l’aura). Quant à la zone de perceptivité mentale, elle est située dans les couches-mémoires du corpus energeticus.

Dans la télépathie indirecte (c’est-à-dire à distance), la zone de réceptivité mentale se situe  dans la structure cristalline du corpus universus. La zone de perceptivité reste située dans les couches-mémoires du corpus energeticus.

Pour la télépathie indirecte, l’information télépathique est littéralement « téléportée »  via le portail dimensionnel (structure cristalline du corpus universus) tandis que dans la télépathie directe, l’information télépathique est seulement transférée.

Enfin, en télépathie directe, lorsque c’est une mémoire qui est transférée, cela prend la forme d’une boule d’énergie qui est ensuite absorbée par le corps psionique du percipient.

Source : les enseignements shandariens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *