Les 6 chemins évolutifs de la conscience

Posted by

L’évolution de notre force de vie et conscience dans le cosmos peut prendre 6 chemins qui sont la progression (Εξέλιξη – Εξ), la régression (Παλινδρόμηση – Πα), la stagnation (Στασιμότητα – Στ), la répétition (Επανάληψη – Επ), la perdition (Απώλεια – Απ) et la destruction (Καταστροφή – Κα). Ces 6 chemins possibles sont représentés par le symbole shandarien suivant:

Au centre, le delta lumineux avec l’œil symbolisant la conscience. Puis tout autour les 6 chemins évolutifs possibles de cette conscience indiqués par l’alphabet grec. Chacun de ces 6 chemins se retrouve dans le plan paraphysique chez de nombreuses forces de vie. Attention, il s’agit bien d’un symbole shandarien et non d’un symbole franc-maçon.

Le premier chemin est la Progression (Εξέλιξη- Εξ) : La progression est le sens dans lequel la force de vie fait son ascension vers des bandes de fréquences supérieures du cosmos. Ce chemin de progression est le l’évolution et le développement énergétique et conscientiel de la force de vie, conséquence de sa propre réalisation et accomplissement de soi. Là ou en bout de chemin, elle accomplira son apocatastase avec la Source de vie.

Le second chemin est la Régression (Παλινδρόμηση – Πα): La régression est le sens inverse de la progression. Ce dernier se caractérise par la descente dans des bandes de fréquences inférieures du cosmos. Cela arrive lorsque la force de vie ne fait rien pour s’améliorer par fainéantise, laxisme et médiocrité. Elle commence alors par faire du surplace dans sa propre évolution pour finalement s’enfoncer petit à petit jusqu’à régresser mentalement et énergétiquement. Ne pouvant pas remonter dans les bandes de fréquences supérieures, elle devra se nourrir d’autres forces de vie se transformant ainsi lentement et surement en parasite de l’astral.

Le troisième chemin est la stagnation (Στασιμότητα – Στ): La stagnation est le fait que la force de vie n’arrive plus à évoluer dans un sens ou dans un autre dans les bandes de fréquences du plan paraphysique. Elle se met alors à faire du surplace, à stagner dans son évolution. Cette stagnation arrive lorsque la force de vie s’attache de manière obsessionnelle à une information/énergie de sa vie antérieure ou encore lorsqu’elle est addict aux drogues ou aux alcools consommés durant sa précédente nidation (incarnation).

Le quatrième chemin est la Répétition (Επανάληψη – Επ): La répétition arrive lorsque la force de vie est prisonnière d’une mémoire, une obsession, un traumatisme survenue sur le plan physique durant sa vie antérieure et qui la pousse à revivre encore et encore la même chose sur le plan paraphysique. Celle est alors prisonnière de sa mémoire qui la pousse à revivre encore et encore la même chose sans avoir conscience que ce qui s’est passé est fini. C’est ce que l’on appelle aussi l’enfer.

Le cinquième chemin est la Perdition (Απώλεια – Απ) : La perdition est le fait que la force de vie se perd dans ses propres illusions et croyances. Elle reste alors a erré ici et là sans savoir que faire ou aller. On rencontre parfois lors de voyage astral ce genre de conscience complètement paumée, ne sachant ou aller. Cet état de perdition est souvent lié à un manque de lucidité et de connaissance de la force de vie elle-même.

Le sixième chemin est la Destruction (Καταστροφή – Κα) : Cette destruction est celle du corps psionique. Elle survient suite à un parasitage ou vampirisme intensif et à des lésions importantes laissant fuiter l’énergie du corps d’énergie jusqu’à se vider. Là ou le corps psionique se détruit peu à peu. Ce dernier devient ainsi une coque énergétique également appelée « coque astrale ».

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *