Optimiser sa maîtrise de soi

Posted by

La maîtrise de soi (qui implique le contrôle conscient et volontaire de nos pensées, émotions, perceptions et volontés) est essentielle pour la maîtrise de ses pouvoirs et capacité psi. Il n’y a pas de maîtrise de ses pouvoirs mentaux sans une maîtrise de soi. Dans ce sens, les pouvoirs viennent de nous, de notre propre essence de vie et non de l’extérieur. Ainsi en maîtrisant la source de ces pouvoirs (c’est à dire nous-même), nous parvenons à maîtriser par extension nos capacités psi et leurs manifestations. Enfin, il est important de noter que si nous ne prenons pas le contrôle de nous-même, d’autres le prendrons à notre place pour nous imposer ce qu’ils veulent. Et cela à notre détriment.

Donc la maîtrise de soi est essentielle. Selon ce que l’on maitrise, on utilisera différent outils tels que l’attention concentrative (méditation), l’observation de ses pensées, la visualisation, l’autosuggestion.

Mais on peut également optimiser cette maîtrise. Comment ? Par 3 dissociations mentales, dont:

1. La dissociation mentale avec notre corps biologique

Nous ne sommes pas notre corps, mais nider et incarner, dans ce corps. Cette prise de conscience permet de relativiser la perception et ressentis des événements en lien avec ce réceptacle (blessure physique, maladie, fatigue, etc) et ne pas être affligé ni affecté. Mais aussi d’éviter l’influence de notre propre corps biologique sur notre esprit. Enfin, cela permet également de facilité la projection astrale et le voyage astral. En effet beaucoup de personne veulent faire des SHC (Sortie Hors du Corps), Or, elles restent identifier à leurs corps physiqueet cela sans même en avoir conscience « je suis ce corps, je suis un homme, je suis une femme, je suis jeune, je suis vieux, bla, bla, bla). Ce qui rend impossible toutes projections astrales. On ne peut pas sortir de ce que l’on est.

2. La dissociation mentale avec la personnalité

Lorsque nous nous incarnons dans ce corps homme ou femme, peu importe, nous construisons une personnalité qui va intégrer notre moi inférieur. C’est à dire notre égo. Or si vous faites des rêves lucides ou du voyage astral, vous vous êtes bien rendu compte que vous étiez une toute autre personne que celle incarnée dans ce corps. Dans ce sens, la personnalité que nous prenons ici bas n’est pas ce que nous sommes en réalité. Autrement dit, cela est juste un masque que nous prenons pour incarner un rôle, une personne : celle de notre présente incarnation. Selon ce que nous avons besoin d’apprendre nous prenons le masque d’une personne confiante, joyeuse, peureuse, timide, colérique, jalouse, stupide, paresseuse, etc, etc. Mais ce n’est pas réellement nous. Ce n’est pas ce que nous sommes en réalité. Dès lors le fait de prendre de la distance avec ce masque permet de nous reconnecter à ce que nous sommes réellement, notre véritable essence de vie, siège de notre réel pouvoir et ainsi accéder à nos pleines capacités psi.

3. La dissociation mentale avec les productions de l’esprit

C’est à dire les pensées, émotions et désirs qui nous viennent à l’esprit. Bien souvent, lorsque des pensées, émotions et désirs nous arrive, on s’identifie alors à ces dernières pour finalement partir dedans et littéralement devenir celles-ci. Par exemple, vous avez une pensée/émotion de peur et vous partez dedans. Et là, vous prenez peur qui s’exprimera sous différentes formes et réactions selon votre sensibilité (frissons, réaction violente, sensation d’oppression dans la poitrine, besoin de bouffer pour se sécurisé, etc, etc). Or, la réalité est que ces pensées et désirs ne viennent pas de nous, mais viennent:

  • soit de la mémoire de la planète, égrégores, médias (ex : la peur collective du coronacircus)
  • soit de l’influence d’entité énergétique (ex : elle vous met des pensées négatives pour que vous produisiez sa nourriture, le kesh)
  • soit du corps biologique (ex : les pulsions sexuelles liées à la reproduction et survie)

L’ensemble de ces productions de pensée, émotions et désirs constituent le mental qui forme les histoires et films qu’ont ce fait tous plus ou moins. Chez beaucoup de personnes, ces productions n’arrêtent plus de tourner. C’est le hamster qui trotte dans la tête. Mais chez d’autres personnes, c’est carrément un castor sous stéroïde qu’elles ont tellement le mental est présent.

Dès lors, le fait de se dissocier de ces productions mentales vous préserve de leurs influences et là, vous conservez votre maîtrise de vous-même ainsi que votre liberté. Les gens pensent souvent que la liberté, c’est faire ce qu’elles veulent en suivant leurs propres désirs. Sauf que ces désirs ne viennent pas d’elles, mais de l’extérieur ! Elles ont donc l’illusion qu’elles sont libres en faisant ce qu’elles veulent, alors qu’en réalité ces personnes sont sous l’hypnose et le contrôle d’une tierce influence extérieure. Du coup, ces personnes font ce que l’influence leurs dites de faire. Mais n’étant pas consciente du subterfuge , elles ont la croyance illusoire que ces désirs vienne bel et bien d’elles. Tant que vous ne serez pas dissocier de ces productions mentales et de leurs emprises sur vous, vous ne pourrez pas en avoir le contrôle pour ensuite les mobiliser et utiliser dans vos capacités psi.

Source : les enseignements shandariens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *