A quoi ressemble le monde de l’astral?

Posted by

On sait aujourd’hui que le monde de l’astral, également appelé au-delà ou l’après-vie. Car l’astral et l’au-delà sont une seule et même chose, est un vaste champ d’énergie holographique formant une réalité virtuelle. Il suffit de faire une sortie de corps en pleine conscience pour s’en rendre compte.

Les bandes de fréquence

Ce champ d’énergie se segmente en des milliers (ou millions voir plus) de bande de fréquence dont le nombre exacte reste encore à ce jour une donnée inconnue. Toutes ces bandes de fréquences constituent des strates possédant des degrés de gravité, de temporalité et de luminosité différents allant de la plus sombre, lente et lourde à la plus lumineuse, rapide à éternelle et légère. Ainsi, plus on se rapproche de la source de vie, plus les plans sont lumineux comme dans le schéma ci-dessous:

Puis à l’intérieur de chacune de ces bandes de fréquence, nous allons rencontré des mondes, des univers diverses.  Dans la pensée shandarienne, nous avons à la base une unité/force de vie. C’est ce que les traditions appellent l’âme. Lorsque ces unités de vie se rencontrent et regroupent entre elles, elles forment un groupe de vie ou groupe d’âme également appelé « famille d’âme ». Lorsque plusieurs groupes d’âme se réunissent entre eux, ils forment un collectif de vie ou collectif d’âme. Lorsque plusieurs collectifs de vie se regroupent entre eux, ils forment un super-collectif de vie (ou super-collectif d’âme) pouvant nider/incarner sur le plan physique du cosmos dans des espèces végétales ou animales entières.  Plusieurs super-collectifs de vie forment un écosystème énergétique. Plusieurs écosystèmes énergétiques forment un psyome qui à son équivalent des biomes de la planète terre. L’ensemble des psyomes forme une psychosphère. Enfin l’ensemble des psychosphères forme la psycénose qui constitue l’intégralité des psychosphères composant une bande de fréquence du plan paraphysique du cosmos (monde astral). Ce qui nous donne le schéma suivant :

1. Unité de vie, 2. Groupe de vie, 3. Collectif de vie, 4. Super-collectif de vie, 5. Ecosystème énergétique, 6. Psyome, 7. Psychosphère et 8. Psycénose.

La Source de vie (Πηγή της ζωής)

Comme son nom l’indique, elle est la source de toutes vies dans le cosmos. Située sur le plan de source, elle se compose d’un noyau de plasma et d’une zone radiative. C’est à partir de cette même zone radiative que va se diffuser et se propager un fort rayonnement donnant à la source de vie l’aspect d’une sphère de lumière. Ce rayonnement lumineux est appelé la lumière de vie (Φως της ζωής). Cette lumière de vie constitue une énergie qui est appelée l’énergie de vie (Ενέργεια της ζωής) qui lorsqu’elle entre en mouvement et en action devient la force de vie (Δύναμη της ζωής). C’est la diffusion de cette lumière/énergie/force qui est à l’origine des bandes de fréquences du plan paraphysique du cosmos et qui constitue sa zone spectrale. C’est à dire l’ensemble des bandes de fréquences composant l’astral. Mais c’est également cela qui fait du cosmos, un organisme conscient, intelligent et vivant, n’en déplaise aux scientifiques matérialistes. D’ailleurs si vous avez déjà fait de la projection astrale, vous vous êtes rendu compte que tout était énergie et vibration, que tout était vivant et conscient. En fait, c’est de cette énergie vibratoire observée dans l’astral qui est appelée ici énergie de vie. Enfin, il faut savoir que c’est à partir de cette même énergie de vie que s’auto-génère les unités de vie. Autrement dit, l’âme des êtres vivants qui vont ensuite nider (s’incarner) sur le plan physique du cosmos (dimensions, galaxies, étoiles, planètes) dans un réceptacle de vie communément appelé organisme monocellulaire et/ou organisme pluricellulaire. Pour nous, il s’agit ici d’un organisme pluricellulaire qui est le corps humain.

La mémoire du cosmos

La mémoire du cosmos, également appelée les annales Akashiques chez les théosophes se situent dans la zone radiative de la Source de vie. Là ou est stocké et conservé toute l’information, la connaissance et la mémoire du cosmos et de l’intégralité de ses formes de vie, des civilisations ayant existées, existantes et qui existeront dans la totalité de l’univers, de ses divers dimensions et mondes parallèles. La connaissance contenue dans cette mémoire est appelée ici  connaissance universelle, car elle couvre l’intégralité de l’univers et de son information contenue. L’accès et la consultation de la connaissance universelle se fait par une connexion psychique à la mémoire du cosmos. Connexion pouvant être établie par diverses moyens: ECM (Etat de Conscience Modifié/Transe), hypnose, méditation ou projection astrale.  Il s’agit d’un accès libre et ouvert à toutes les formes de vie existantes dans le cosmos de manière inconditionnelle, c’est-à-dire sans condition de droit d’accès.  Traduction: tout le monde peut y accéder dans aucune distinction de sexe, de race, d’age. Que l’on soit athée ou croyant, spirituel ou non, initiés ou non-initiés, la mémoire du cosmos est réellement ouverte à tous . Les archives publiques de l’univers si on peut dire ainsi.

Source: les enseignements shandariens

6 comments

  1. Bonjour,

    C’est un article intéressant, et je prends votre façon de voir l’astral car cela paraît plus cohérent que ce que l’on trouve sur internet.

    Tout de même, une question persiste. Serait-il possible de dépasser la source de vie pour voir d’où elle provient?

    1. Bonjour,

      On peut le faire par projection astrale. Mais la problématique qui se pose est de savoir si nous avons le niveau de science et de conscience suffisamment développé pour nous permettre de voir et comprendre correctement ce que nous allons découvrir? Mais aussi de voir les choses pour ce qu’elles sont sans créer de réalité masquant ce qu’il y a réellement derrière la source de vie. Car dans l’astral, notre mental est très fort pour créer des réalités se superposant à d’autres et nous faire prendre des vessies pour des lanternes!

  2. Bonjour,

    Je ne l’ai pas encore fait, mais j ‘ai cru comprendre qu’on a le pouvoir de créer un pont harmonique pour permettre de se souvenir clairement depuis notre corps physique de ce qui s’est passé dans nos différentes sorties hors du corps. Ce pont harmonique nous permet-il de télécharger des souvenirs sans superposition de réalité ? De plus comment faire pour être sûr que certaines expériences ne sont pas des réalités superposées ? Car là ça devient vraiment frustrant hahaha.

    1. Bonjour,

      La problématique que vous soulevez est celle de la mémoire des sorties de corps. Il faut ainsi savoir que lorsqu’on ne se souvient pas de nos voyages astraux, c’est seulement parce qu’on n’était pas pleinement conscient au moment ou cela se produit. Car si vous étiez 100% conscient, croyez-moi que vous vous en souviendriez. En fait, c’est le même principe que les rêves lucides. Pour vous souvenir d’un rêve, vous devez être lucide à 100% et non a moitié ou seulement lors de moments oniriques forts qui ont créés un bref sursaut de lucidité avant de retomber dans l’inconscience.

      A partir de là, c’est ce même état de lucidité à 100% qui nous permet en astral de distinguer nos propres projections de réalité de celles qui ne le sont pas.

      Ceci dit, un test consiste à dissoudre ce que l’on perçoit. Si cela disparaît ou change (donc qui obéit à votre volonté), vous savez alors que cette réalité venait de vous. Dans le cas contraire, vous savez que la chose est extérieure à vous.

      De plus, dans l’astral les créations sont fixes comme des photos avec des fluctuations et ondulations, alors que ce qui externe à vous ne l’est pas, vous sentez leurs énergies vibratoires et intentions.

      Enfin, vous pouvez toujours utiliser un pont harmonique entre les corps biologiques et énergétiques pour ouvrir un canal à travers lequel transite l’information de la mémoire des expériences astrales. Mais là encore, il faut être pleinement conscient et lucide pour distinguer avec subtilité ce que la mémoire va vous restituer à travers ce canal. Et cela même que vous soyez à l’état de veille!

      Une personne qui vous assurerez à 100% que vous allez pouvoir vous souvenir de toutes vos sorties vous mentirez. Nous-mêmes avons des problèmes pour demeurer 100% conscient malgré nos connaissances et expériences. Au moins on a l’honnêteté et le courage de l’admettre contrairement à certains. Et c’est vrai que c’est chiant de rater la moitié de l’expérience par manque de lucidité. Car on a pas accès à des éléments qui pourraient être fort utiles. Mais le plus ironique dans l’histoire est que rien n’est perdu, tout est là bien profondément enfouie dans notre inconscient.

  3. Bonjour,

    Pour récuperer des données dans l’inconscient il faudrait donc utiliser la méditation régressive j’imagine…

    En tout cas vachement intéressant !

    Il y a plusieurs secteurs importants dans la vie mais le domaine psi est celui auquel je pense le plus. Complexe et passionnant, c’est celui qui donne le plus de satisfaction lorsqu’on apprend de nouvelles choses et qu’il y a expérience sur le terrain !

    Merci d’avoir pris le temps de me répondre.

    1. Bonjour,

      Oui, mais il faut prendre son temps, car notre inconscient est souvent capricieux. Il ne restitue pas toujours tous ce que l’on veut pour des raisons qui lui sont propres.

      Cela ne veut pas dire que c’est impossible, mais seulement qu’il y va petit à petit.

      Maintenant concernant le domaine psi, il est fondamental, car c’est de lui que tout va découler durant notre nidation (incarnation).

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − 18 =