Les maris et femmes de nuit

Posted by

D’abord qu’appellent-on des maris et femmes de nuit?

Les maris et femmes de nuit sont des entités extra-dimensionnelles qui établissent des liens d’union énergétiques et psychiques avec un homme ou une femme 100% humain. Ces entités sont ce que les religions et les croyants appellent des succubes et des incubes. Autrement dit, c’est un mariage (si on peut dire ainsi) entre la conscience d’un(e) humain(e) et celle d’un être extra-dimensionnel.

On utilise ici le terme d’être extra-dimensionnel plutôt que celui de “démon” ou de “démone” à cause de la connotation religieuse que cela sous-tend.

Cette union, bien souvent informelle (c’est à dire sans l’existence de cérémonie ni de sacrement) est réalisée par le pouvoir de l’intention. Une intention qui consiste à poser la volonté d’être unis psychiquement et énergétiquement et de maintenir cette union. Le but de ce type d’ alliance est de répondre à un besoin énergétique venant de l’être extra-dimensionnel. Généralement, il s’agit de l’énergie sexuelle.

Alors pourquoi un besoin en énergie sexuelle?

C’est en fait tout simple à comprendre, l’énergie sexuelle qui n’est rien d’autre que de l’énergie vitale produite par stimulation des organes génitaux. Or cette énergie sexuelle à la particularité d’être hautement “vitaminée”. Ce qui fait que l’énergie sexuelle est une ressource particulièrement intéressante pour l’alimentation et la régénération  des systèmes énergétiques de l’esprit. On comprend alors mieux l’intérêt de certains êtres extra-dimensionnels pour ce type d’énergie. Mais aussi pour la sexualité humaine qui est le domaine d’accès de cette ressource énergétique.

Relation avec un mari ou une femme de nuit

Dans cette relation, ces entités extra-dimensionnelles viennent la nuit tombée, moment ou normalement la conscience de l’homme ou de la femme est plus disponible qu’à l’état de veille. Dans ce sens, il faut savoir que même si le corps est endormi, au repos pour se régénérer, la conscience elle, ne dort jamais et reste active. Une activité s’exprimant à travers son activité onirique (la production et l’expérience de rêve). Là ou l’esprit entre dans un état de pleine réceptivité mentale favorable aux rencontres et aux activités aussi bien psychiques qu’énergétiques avec ces entités.

Là ou les conditions deviennent favorables pour  “les opérations d’extraction énergétique” par le bais de l’acte sexuel. Lorsque l’humain se laisse faire, c’est OK pour l’être extra-dimensionnel. Mais quand l’humain n’est pas d’accord de se faire pomper l’énergie par voie coïtale, il/elle va se défendre, repousser voir se battre avec l’entité. L’être extra-dimensionnel paralysera alors son partenaire pour avoir un champ opératoire stable et dégagé.  Ce qui aboutira à un phénomène bien connu depuis l’aube de l’humanité qui est “la paralysie du sommeil“.

Mais là attention!

Toutes les paralysies du sommeil n’ont pas pour seule origine “une partie de jambe en l’air nocturne avec un être venant d’ailleurs“. Cela peut tout aussi être lié à un problème de neurotransmetteur, la glycine qui continue à bloquer les muscles au réveil. Le sujet se réveille alors paralysé. Une paralysie générant chez ce dernier de la peur et de l’angoisse.

Enfin, la paralysie du sommeil peut aussi subvenir après une sortie de corps inconsciente. Notamment lorsque le corps physique se réveille avant que le corps d’énergie se resynchronise avec ce dernier. Il se retrouve alors bloqué, paralysé par sécurité jusqu’à ce que la conscience réintègre totalement le corps pour en reprendre l’intégralité du contrôle. Dans ce genre de situation 50% de la conscience se trouve dans le corps physique alors que les 50 autres pourcent sont dans le corps d’énergie. Les 50% dans le corps physique ont l’impression qu’une entité l’oppresse. Alors qu’en réalité, cette entité ne sont rien d’autre que les 50% restant de lui-même qui réintégrè progressivement son corps.

Il faut ainsi garder à l’esprit que la paralysie du sommeil n’a pas qu’une seule et unique origine. Mais peut en avoir plusieurs allant de la simple explication médicale jusqu’ aux baisouillettes mystico-spirituelles en passant par des mauvais cadrages corps-énergie-conscience lors d’un retour de voyage astral.

Quand le mariage ne convient pas

Selon nos critères humains, vous avez des succubes et des incubes qui sont très séduisantes et sexuellement attractives alors que d’autres sont répulsives. Maintenant c’est sure qu’il est plus agréable et plaisant de se taper un super mannequin plutôt qu’un laideron ou un phacochère. Et encore, vous avez aussi des beautés qui sous leurs plastiques se révèlent être de vrais chieuses de première et qui au final mène à une relation  infernale et toxique! Ce qui nous ramène aux femmes et maris de nuit. Car on observe que beaucoup de personnes à travers la planète se demande quoi faire lorsqu’elles sont liées à une entité extra-dimensionnelle et que “la consommation du mariage” devient indigeste et toxique pour eux.

Notre réponse: Demandez le divorce!

Toutefois, il n’est pas sure que le mari ou la femme de nuit accepte qu’il ou elle se sépare de l’humain.  Surtout si cette “rupture amoureuse”  prive l’entité de ressource dont elle à besoin.  A ce  type de problème, il n’y a pas de solution toute faite, il faut voir au cas par cas avec connaissance, lucidité et intelligence.  Quand à recourir à la force, à moins que vous maitrisiez totalement vos pouvoirs mentaux et capacités énergétiques, cela tournera à votre désavantage. Lorsque l’adversaire est plus puissant que vous, seule la ruse et les subterfuges permettent de renverser la situation à votre avantage pour finalement prendre le dessus et gagner.

Alors certains diront que recourir à la ruse et aux subterfuges n’est pas éthique ni moral. Mais il arrive un moment ou il faut choisir entre “sauver sa peau” ou “rester se faire bouffer”.  User de stratagèmes contre un adversaire ne fait pas de vous une personne malhonnête, mais seulement une personne plus conscience et intelligente. La malhonnêteté est tout autre chose. Utiliser la ruse et les subterfuges pour arnaquer les autres fait effectivement de vous une personne malhonnête et à éviter. Mais si vous utilisez la ruse et la subterfuge pour sauver votre peau, où est la malhonnêteté?  Il y a un moment ou il faut arrêter d’être dans les délires de supériorité du style “A mais moi, je suis un être spirituel, de pure d’amour, Je suis au dessus de ces basses et viles pratiques “, revenir sur la réalité du terrain afin d’assurer sa continuité existentielle. Là ou seulement vous serez pleinement disponible pour accomplir ce que vous êtes censé faire sur cette planète (la Moira). Puis évoluer et progresser dans des plans de conscience supérieurs.

Dans ce sens, faire l’expérience d’un mari ou d’une femme de nuit fait peut-être aussi partie de ce que vous avez besoin d’expérimenter durant cette vie pour passer ensuite au prochain palier de votre évolution. Puis une fois que vous avez appris ce que vous deviez apprendre, vous divorcez de votre mari ou femme de nuit. Dans ce sens, il faut bien comprendre que toute expérience de vie (aussi appelée une expérience de réalité dans la pensée shandarienne) à quelque chose à nous apprendre. Même si cela n’est pas évident au premier regard. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise expérience en soi. Seulement des expériences qui éveillent en nous du confort, de l’inconfort, de la joie, de la souffrance. Souvenez-vous que chaque planète dans l’univers à une fonction. Pour la planète terre, c’est l’apprentissage de la vie par l’expérience de la matière et de ses conditions.  Dans cette apprentissage de la conscience, il y a des moments joyeux, plaisants et confortables. Puis d’autres moments douloureux et inconfortables voir très difficile et violent à vivre. Mais aussi déplaisant, inconfortable et difficile que l’expérience soit, cela reste un apprentissage pour notre compréhension et évolution de nous-même, des autres, de la vie et de l’univers. Oui, la vie est dure. Mais cette dureté de l’existence est aussi faite pour nous challenger, pour nous pousser à mobiliser et utiliser nos ressources internes, tester des choses pour nous en sortir, apprendre de cette expérience et ainsi devenir meilleure. L’expérience d’un mari et d’une femme de nuit n’échappe pas à la règle.

Source: les enseignements shandariens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *