Qu’est-ce que l’énergie vitale?

Posted by

Comprendre ce qu’est l’énergie vitale

L’énergie vitale, également appelée le Prana chez les hindous, le Chi chez les chinois ou encore le Ki chez les japonais. Mais qu’est-elle véritablement? Pour comprendre ce qu’est l’énergie vitale, nous devons d’abord remonter jusqu’à sa source.  Quelle est telle?

Dans la pensée shandarienne, il est dit que notre essence ou notre âme si vous préférez est composée de milliards de particules virtuelle d’information que nous appelons Psion représenter par la lettre grecque Psi (ψ). Ensemble, ils forment une masse que l’on appelle la masse psionique ou Mψ.

Ces Psions ont la propriété de pouvoir capter l’information de leurs environnements parvenant sous forme d’onde (1), la convertir en charge électrique puis de l’imprimer/stocker dans leurs structures (2) pour ensuite la restituer sous forme de rayonnement électromagnétique. Ainsi les psions possèdent une charge positive (+) et négative (-) qui dégagent tout autour d’eux un champ électromagnétique que les sciences ésotériques et occultes appellent communément l’Aura.

Veuillez cependant noter que ces charges positives et négatives n’ont absolument rien avoir avec la vision manichéenne du bien ou du mal et ne relève que de la physique et rien d’autres. Quand à l’énergie bio-psychique ou énergie sexuelle, il s’agit de la même énergie, mais  stimuler et canaliser par voie sexuelle puis libérer au moment de l’orgasme. Voilà ce qu’est l’énergie vitale.

Les 2 sortes de rayonnement électromagnétique

Selon les enseignements shandariens, on définit 2 sortes de rayonnement électromagnétique du vivant qui sont le rayonnement global et le rayonnement spécifique.

➤ Le rayonnement global est le champ électromagnétique de la masse psionique (l’Aura en langage non-shandarien). Il s’agit ici d’un rayonnement non-structuré restant à l’état brut.

➤ Le rayonnement spécifique est comme son nom l’indique est un rayonnement spécifique à une zone déterminée de la masse psionique. Contrairement au rayonnement global, le rayonnement spécifique est un rayonnement structuré qui se manifeste sous forme d’holographie mentale (les pensées & rêves). On parle ici de rayonnement structuré en référence à la structuration de l’énergie psionique qui sous-tend et génère les dites holographies mentales (les pensées). Le contrôle conscient et volontaire du rayonnement spécifique est connu sous la désignation de Visualisation.

Note rapide à propos des émotions:

Dans la pensée Shandarienne les émotions ne sont rien d’autre que les fréquences énergétiques de la masse psionique polarisée +/-. La maitrise des émotions consiste alors dans le contrôle conscient et volontaire de ses mêmes fréquences polarisées. Cependant ce contrôle ne doit pas être fermé ni rigide, mais ouvert et flexible en adéquation avec votre physiologie tant mental que biologique. Autrement, on peut vous garantir que vous irez droit vers le mal-être et la maladie. Il y a par conséquent une certaine manière de faire alliant intelligence, clairvoyance et subtilité.

Les couleurs de l’Aura, une question de longueur d’onde…

Tout comme le spectre de la lumière se base sur des longueurs d’onde, il en va de même avec le champ électromagnétique du vivant et son rayonnement. Autrement dit, la couleur du rayonnement de l’aura est directement produite par les longueurs d’onde du champ électromagnétique. Une longueur d’onde qui est à son tour produite par le niveau d’énergie ainsi que la fréquence de sa masse psionique.

La présence de notre énergie vitale

L’énergie vitale existe sur une fréquence autre que celle de notre plan de réalité matérielle, mais qui à la propriété de pouvoir communiquer, agir et interagir avec celui-ci. Autrement, notre conscience serait bien incapable de pouvoir agir dans les formes de la matière. Elle agit ainsi comme une force invisible pour nos 5 sens biologiques.

Dans cette présence, l’information stockée dans la masse psionique contrôle l’énergie psionique qui contrôle la matière et ses formes.

On entre ainsi dans le domaine de la psychobiologique qui est l’action de l’énergie psionique sur la matière biologique. Une énergie psionique contrôlée par son information lui servant de code et de programme directeur. Ce sont les fameux programmes mentaux que nous avons tous dans notre esprit. L’action de l’énergie psionique sur la matière biologique fait entrer en jeu un processus que l’on appelle le  contrôle mental naturel ou CMN. Par opposition au contrôle mental artificiel (CMA). Mais là n’est pas le sujet. Alors passons.

Le contrôle de l’énergie vitale

Le contrôle conscient et volontaire de l’action de l’énergie vitale sur ce plan de réalité ce fait à travers un entrainement spécifique incluant concentration mentale, visualisation, respiration et mouvement. Ce contrôle va alors aboutir à une discipline communément appelée la psychokinésie. Cependant, croire et définir la psychokinésie comme l’action d’esprit sur la matière est réducteur. Car en réalité cela va beaucoup plus loin.

Dans ce sens, le contrôle de l’énergie vitale ainsi que son application, la psychokinésie sont en réalité un moyen et un outil permettant à la conscience de communiquer, interagir, manipuler et gérer la matière et sa réalité afin de:

  1. Connaitre et comprendre les relations qui existent entre la conscience et la matière
  2. Assembler, formater et structurer la matière pour les besoins de la conscience
  3. Transporter et/ou communiquer la matière à travers le continuum de l’espace-temps
  4. Fluidifier (en cas de besoin) le cycle naturel de construction-destruction de la matière

Ainsi la psychokinésie n’a pas pour vocation et ne doit pas avoir pour vocation le divertissement ou être un moyen pour impressionner les autres. Cela n’a aucun intérêt. Les personnes cherchant à développer leurs capacités à agir sur la matière et ses formes seulement pour s’amuser et faire les clowns montrent un manque flagrant de connaissance, d’intelligence et de discernement. La psychokinésie est une affaire sérieuse, on ne plaisante pas avec.

(1) La propriété de captation de l’information par les psions génère une faculté de perception qui donne à la masse psionique  sa “conscience”.
(2) La structure des psions qui stockent l’information constitue notre mémoire. Pour la pensée shandarienne il n’existe pas plusieurs mémoires (mémoire à court et long terme), mais une seule et unique mémoire possédant différent degré de rappel temporel qui s’active en fonction des besoins  de la conscience ou sur un simple stimuli.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept − 3 =