La conscience vue par le shandarisme

Posted by

Définition de la conscience

Dans la pensée shandarienne, on dit que la conscience est le produit de la perception. Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, il faut savoir que les psions (particules psychiques) composant notre masse psionique ou « corps d’énergie » ont la faculté de capter l’information présente tout autour d’eux.

La captation de l’information se fait à travers 3 sens psychiques de base que possède chaque psion, dont :

  • La clairvoyance : captation visuelle de l’information
  • La clairaudience : captation vibratoire de l’information
  • La clairsentience : captation kinésique de l’information

C’est l’ensemble de toutes ces 3 sens psychiques associées et interagissant entre eux qui produit la perception.

Cette perception produite s’exprime alors sous la forme d’un champ de perception aussi appelée le champ perceptif.  Ce champ perceptif s’oriente dans 2 directions qui sont la direction interne et externe de la masse psionique.

► Le champ perceptif interne est une perception orientée vers la masse psionique. Ce qui donnera naissance à la conscience de soi et de la formation du « MOI ». Il n’y a pas de MOI sans une perception/conscience de soi. Descartes s’est trompé, ce n’est pas « je pense donc je suis », mais « je me perçois donc je suis ».

► Le champ perceptif externe est une perception orientée sur l’espace autour de la masse psionique avec un rayon de 360° dans toutes les directions (donc sans angle mort). Ce qui donnera naissance à la conscience de l’environnement dans lequel le corps d’énergie est connecté, communique et interagit (télépathie, clairvoyance, psychokinésie).

Les cycles de la conscience

Le fonctionnement de la conscience est cyclique. Elle oscille entre 2 longueurs d’onde de base qui sont les ondes bêta et les ondes delta. Les ondes bêta créent un état de veille consciente alors que les ondes delta créent un état de veille inconsciente.

L’état de veille consciente correspond à l’état de veille classique alors que l’état de veille inconsciente correspond à l’état de sommeil.

► A partir des ondes bêta et selon la situation, les longueurs d’onde vont monter pour entrer en ondes Gamma ou descendre pour entrer en ondes alpha et thêta

► A partir des ondes delta et selon la situation, les longueurs d’onde montent pour entrer successivement en thêta, alpha et bêta.

Les états de conscience

Selon la situation et l’angle de vue, le Shandarisme donne 2 définitions propres aux états de conscience qui sont:

Définition #1: L’état de conscience est le produit d’un degré de perception de la conscience exprimer à travers le corps par rapport à son plan de réalité. Cliquez ici pour voir l’article correspondent.

Définition #2: (Celle qui nous intéresse ici) L’ état de conscience est le produit d’une perception associée à une longueur d’onde déterminée. Pour ce plan de densité de la matière/réalité (celui dans lequel nous sommes actuellement), notre masse psionique ou corps d’énergie vibre sur une bande de fréquence spécifique de la psychosphère comprenant 5 longueurs d’onde de base produisant 5 états de conscience :

  1. L’état de dynamisme pour les ondes Gamma
  2. L’état de veille (état de veille consciente) pour les ondes Bêta
  3. L’état de relaxation pour les ondes Alpha
  4. L’état de transe pour les ondes Thêta
  5. L’état de sommeil (état de veille inconsciente) pour les ondes Delta

Lorsque l’on change de bande de fréquence à travers par exemple une projection astrale, une EMI (Expérience de mort imminente) voir la Mort tout court, notre masse psionique se désynchronise de la bande de fréquence sur laquelle vibre notre enveloppe biologique pour ensuite se resynchroniser sur une autre bande. Cette resynchronisation génère pour la masse psionique une nouvelle longueur d’onde créant ainsi un nouvel état de conscience.

Certain parlerons d’une conscience élargie. Cependant il ne s’agit pas véritablement d’une conscience élargie, mais seulement d’une normalisation de la capacité sensorielle. Car n’étant plus comprimée et restreinte par la matière (notamment avec notre enveloppe charnelle), elle retrouve sa pleine capacité de perceptivité d’elle-même et de son environnement. Mais qui retrouve aussi sa pleine mémoire. Passant ainsi qu’un état d’amnésie lorsque celle-ci est projetée dans la matière à un état d’anamnésie en situation hors du corps. Toutefois cette anamnésie ne deviendra totale qu’une fois après la mort. Autrement, en projection astrale, elle ne sera que partielle et encore! Car bien souvent, on observe qu’en sortie de corps le processus anamnésique est quasi-nul malgré la normalisation de la capacité sensorielle.  Ce blocage mémoriel est une sécurité naturelle afin que le souvenir ni du passé ni du futur (rétro-cognition) ne vienne interférer dans la Moira de la conscience incarnée dans la matière et ses formes.

Source: les enseignements shandariens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *