Comprendre ce qu’est l’adombrement

Posted by

Nous allons traiter dans cet article une pratique à la fois psychique et énergétique qui est généralement aussi mal connue qu’elle peut faire peur. Cette pratique est l’adombrement.

D’abord qu’est-ce que l’adombrement ?

Et bien c’est tout simplement l’occupation temporaire d’un corps physique par une autre conscience (âme).  Toutefois, il est fondamental de ne pas confondre l’adombrement avec la possession.

Alors quelle différence entre l’adombrement et la possession ?

Pour faire simple, l’adombrement est une occupation de corps à court terme (de quelles minutes à quelques jours) alors que la possession est une occupation de corps à long terme s’étendant sur quelques mois voir sur des années.

Dans le cas de l’adombrement la conscience va se greffer à la surface du corps psionique tout en suspendant temporairement  les fonctions cognitives. Alors que dans le cas d’une possession la conscience va s’enraciner jusqu’à atteindre les couches profondes du corpus énergéticus et ainsi prendre possession de l’appareil psychique.

Manifestations de l’adombrement

L’adombrement ne provoque pas de perte de conscience ni signe neurologique. Autrement dit, il n’y a pas de tremblement ou de convulsion. Seul l’état de conscience change soudainement. Conséquence de la suspension temporaire  des fonctions cognitives du corps psionique. De plus lorsqu’il y a adombrement, on peut observer une modification du champ énergétique de la personne, mais aussi son regard qui change. On prend alors conscience que ce n’est plus la même personne en face de nous, mais qu’on est en face d’un étranger.

Cela arrive souvent avec des nourrissons et enfants en bas âge. Là ou la mère ou la nourrice en jouant ou en s’occupant du nourrisson s’aperçoit que son comportement et son regard change instantanément devant elle. Généralement, c’est à ce moment présent que la mère prend conscience que son enfant n’est plus son enfant. Quelle a un être qui lui est totalement étranger en face d’elle. Du coup elle prend peur et panique. Puis cela revient à la normale, le nourrisson ou l’enfant est à nouveau lui-même.

Mais l’adombrement peut aussi se produire avec des adolescents ou des adultes. Là c’est plus long et compliquer à détecter, car l’adolescent cherchant à se construire est souvent en rébellion contre ses parents, son attitude est alors versatile et changeante. Idem pour un adulte qui manque de confiance en lui, qui ne sait pas ce qu’il veut dans la vie ou encore chez les personnes lunatiques qui un jour vous parle et qui le lendemain vous ignore ou vous fait la gueule sans raison apparente. Vous comprendrez alors qu’il est très difficile de répéter la présence d’adombrement ou non ces conditions.   

Pourquoi les adombrements ?

Certaines personnes maitrisant parfaitement la sortie de corps (car l’adombrement requière que l’on sorte de son corps physique) ont parfois besoin d’expériencer des aspects particulier de la réalité qui n’est pas réalisable avec leurs propres réceptacles de vie. Ils utilisent alors de manière temporaire un autre corps que le leurs.

D’autres sont des entités de l’astrales qui ont besoin d’expérimenter ou de communiquer sur le plan physique du cosmos. C’est-à-dire notre monde physique. Pour ce faire, elles vont occuper temporairement le corps d’une conscience facile à occuper. C’est pour cela que les nourrissons, les enfants et adolescents, mais aussi les adultes fragiles psychologiquement sont des premiers choix pour ces derniers.

Occuper le corps d’une personne avec une conscience forte et ancré sera très difficile pour ces dernières. A moins qu’il y ait eu des accords avant cette vie qui soit passé avec ces entités.

Enfin, il faut savoir que certains parasites de l’astral peuvent aussi utiliser l’adombrement pour avoir leurs doses de kesh. Elles occupent alors temporairement le corps de l’hôte pour lui faire faire des actions destructrices et toxiques (violence, crime, etc)  afin de produire du kesh et ainsi s’en nourrir. C’est comme cela qu’on voit des personnes sans histoire qui sont prises d’un coup de folie passagère et qui ne se souviennent plus de rien après. Ou qui s’en souvienne et diront que quelque chose les a poussé à agir de la sorte, comme si ils étaient possédés. Alors bien entendu, comme vous vous en douter, cette explication ne passera pas devant la police ni la justice.  Résultat le type sera interné soit en prison soit en psychiatrie.

Source: les enseignements shandariens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + trois =