La théorie du genre, un danger pour la réincarnation?

Posted by

Lorsqu’on se réincarne en humain, on nide soit dans un corps masculin, soit dans un corps féminin. Dans son évolution conscientielle (spirituelle), la conscience (l’âme) doit faire l’expérience du masculin et du féminin. Pour ce faire, cette dernière doit s’identifier soit en tant qu’entité masculine pour un réceptacle de vie homme ou bien en tant qu’entité féminine pour un réceptacle de vie femme.

Mais voila  les féministes avec leurs théories du genre

Alors, la théorie du genre c’est quoi? Et bien c’est une théorie qui dit que le genre n’existe pas. Et par conséquent que les hommes et les femmes n’existeraient pas, que cela ne serait qu’une construction sociale qui aurait pour but d’oppresser les femmes. (Délire de victimisation des féministes) Et donc, au nom de l’égalité homme-femme qu’il faudrait effacer l’identité masculine et féminine. C’est à dire créer un état psychique non-genré qui s’exprimera ensuite par l’attitude, le comportement, l’apparence, etc..

Or, cet état psychique non-genré brouille complètement l’identification masculine et féminine nécessaire à la réincarnation.

Si il n’y a plus de genre, il n’y a plus d’identification masculine ou féminine. Et si sil n’y a plus d’identification masculine et féminine, cela mène à une dissociation identitaire entre le corps et l’esprit. De ce fait, la conscience s’incarnant dans une enveloppe biologique masculine n’est plus apte à conduire son incarnation en tant qu’être masculin et vice versa pour le féminin. La  conscience s’incarnant dans une enveloppe biologique féminine n’est plus apte à conduire son incarnation en tant qu’être féminin.  La conséquence est l’expérience de vie du masculin et du féminin devient impossible sur le long terme.

L’existence du masculin et du féminin est fondamentale

On a besoin du masculin et du féminin, de leurs identifications  et de leurs expériences pour progresser vers les plans supérieurs du cosmos. Autrement dit on a besoin du genre masculin/féminin pour établir les connexions psychiques et biologiques harmonisées entre le corps et l’âme. L’expérience humaine, qu’elle soit sociale, conscientielle (spirituelle) ou anthropologique implique obligatoirement l’existence et l’interaction du genre masculin et féminin. Ceci dans un rapport de complémentarité entre ces derniers. Si il n’y a plus de genre, la conscience n’a plus de fondations solides et stables sur lesquelles s’appuyer pour pouvoir évoluer, progresser, s’améliorer et s’épanouir à travers l’ espèce humaine et ses réceptacles de vie. Résultat, il n’y a plus d’évolution conscientielle/spirituelle possible pour elle. Ce qui fait que celle-ci restera soit ici-bas a stagner dans les basses fréquences du cosmos avec toutes les conséquences que cela implique. C’est-à-dire parasitage d’entité, attaques psychiques & Cie.  Soit elle devra transmigrer vers une autre espèce masculine-féminine existante ailleurs dans l’univers.  Toutefois, il est plus réaliste de penser que face à la nature humaine  et sa réalité anthropologique, cette théorie imposée par les féministes et leurs lobbies ne durera pas dans le temps. Il arrivera un moment ou  cette théorie du genre s’effondrera d’elle-même comme toutes les autres idéologies avant elle. Mais qui en attendant aura fait des ravages dans les esprits (trouble de l’identité, dépression nerveuse & cie).

Maintenant il faut bien comprendre une chose

Si l’évolution anthropologique de l’espèce humaine à mise en place l’homme et la femme impliquant le genre masculin et féminin avec tout leurs attributs, c’est pour une bonne raison. L’homme et la femme sont complémentaires l’un de l’autre afin d’assurer la continuité de l’espèce humaine. Et ce n’est pas 50 ans de féminisme qui changera cela. Dans ce dessein cosmique, masculin et féminin ont un rôle anthropologique différent, une psychologie différente et une biologie différente et complémentaire. Or, en imposant la théorie du genre, on efface cette complémentarité et donc, de cause à effet on met en danger le modèle anthropologique humain mis en place sur des millions d’années par la nature et des intelligences supérieures pour satisfaire les désirs égocentriques et idéologiques d’une minorité complétement déconnectée de la réalité. Mais on met également en danger la viabilité de la réincarnation en dissociation l’identité du corps et de l’esprit s’incarnant dans ce même corps. Après la destruction de l’environnement au nom du consumérisme et du profit, on s’expose maintenant à  la destruction de l’espèce humaine au nom d’une idéologie et d’intérêt privés. Car il ne faut pas être dupe dans cette histoire, le statut non-genré imposé qui est purement idéologique ne fait que servir les intérêts d’une minorité au détriment du bon sens et de la raison. Il ne défend certainement pas les droits de la femme.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *