L’ intolérance fréquentielle

Posted by

Un phénomène que l’on observe souvent dans les rapports de conscience à conscience (d’âme à âme) est l’intolérance fréquentielle. Mais qu’est-ce que c’est ?

L’intolérance fréquentielle est tout simplement le fait que l’on ne supporte pas les fréquences de certaines personnes ou d’êtres venant d’ailleurs. Autrement dit, cette intolérance apparaît aussi bien avec les humains qu’avec les entités de l’astral, extraterrestres et autres.

Mais prenons 3 exemples concrets pour bien comprendre de quoi on parle.

Exemple #1 : vous croisez une personne inconnue, homme ou femme, peu importe, cela n’a pas d’importance. A son contact visuel, vous ressentez son énergie, sa fréquence vibratoire et là, il y a une réaction inconsciente de rejet et vous vous dites : « je ne peux pas saquer cette personne ». Alors qu’ultimement, cette personne ne vous a rien fait de mal, elle ne vous a même pas adressé la parole ; ni fait un quelconque geste contre votre intégrité.

Exemple #2 : vous croisez toujours une personne inconnue. A son contact visuel, vous ressentez de nouveau et inconsciemment son énergie, sa fréquence vibratoire et là, il y a une réaction inconsciente de peur. Votre instinct de conservation s’active et vous regardez subitement dans une autre direction que la sienne ! Ceci pour ne plus avoir à faire face a ce que le ressenti de sa fréquence vibratoire suscite en vous.

Exemple #3 : vous faites une sortie de corps la nuit et vous vous retrouver nez à nez avec une entité dont l’apparence, la forme et la fréquence vibratoire est étrangère à la votre. Vous ressentez son énergie vibratoire qui vous est complètement inconnue. Résultat, vous prenez peur, vous revenez à vitesse grand V dans votre corps. Pour vous protéger, votre inconscient créé un black-out. Du coup vous vous réveillez dans votre corps en état d’angoisse sans vous rappeler ce qui s’est passé. Vous déduisez alors faussement que vous avez fait un cauchemar.

Alors que c’est-t–il réellement passé ?

Et bien vous n’avez tout simplement pas supporté, donc tolérer sa fréquence vibratoire pour 2 principales raisons :

  1. Sa fréquence vibratoire est différente voir inconnue de votre être
  2. Sa fréquence vibratoire est plus forte que la votre

Cela génère un sentiment d’insécurité qui se manifeste soit par de la peur, soit par de l’hostilité.

Mais là attention, il ne faut pas confondre l’intolérance fréquentielle avec du racisme, de la misogynie, de la misandrie ou encore de la misanthropie. Cela n’a ici rien avoir. Dans ce sens, l’intolérance fréquentielle peut être mal interprétée et être facilement confondu avec du racisme, alors qu’en réalité, ce n’est pas cela.

Le pire est qu’on peut vraiment se sentir en danger de mort alors qu’en réalité notre vie n’est absolument pas menacée. C’est notre propre mental (qui est un menteur) qui nous fait croire cela pour nous protéger.

Le problème de  l’intolérance fréquentielle

Le principal problème que pose l’intolérance fréquentielle est qu’elle bloque les connexions et communications et donc, de cause à effet bloque également les échanges d’énergie et d’informations nécessaires à notre vivance et accomplissement de vie.

De plus, l’intolérance fréquentielle inhibe complètement vos capacités télépathiques.

Comment régler le problème d’intolérance fréquentielle ?

La première chose à savoir est que l’intolérance fréquentielle n’a rien avoir avec l’intelligence ou la croyance. Autrement dit, ce n’est pas parce qu’une personne manifeste une intolérance fréquentielle que c’est forcement un ou une gros(se) con(ne). Ce n’est pas non plus un problème d’ordre psychologique. C’est juste la conséquence d’une absence d’éducation de l’inconscient.

Ce qui veut dire que pour régler le problème de l’intolérance fréquentielle, il faut tout simplement rééduquer l’inconscient. Et comment on fait cela ? Par l’autosuggestion/l’autohypnose afin de reprogrammer le mental.

Exemple d’autosuggestion :

Toutes les énergies vibratoires inconnues que je ressens sont inoffensives et sans danger pour moi.

Je suis à l’aise et bien dans ma peau avec toutes les énergies vibratoires inconnues que je ressens.

J’ai confiance en moi et en mes capacité à faire fasse et supporter les énergies vibratoires inconnues que je ressens.

La réalité est qu’on possède tous un degré d’intolérance fréquentielle

Que l’on soit shandarien, initié ou non-shandarien, non-initié, nous avons tous une limite à partir de laquelle se manifeste une intolérance fréquentielle. D’ailleurs beaucoup de shandarien sont vraiment emmerdés avec ce problème d’intolérance fréquentielle. Donc, on connaît bien la chose, puisqu’on a déjà eu à y faire face.

Le mec ou la bonne femme qui vous dit qu’il ou elle n’a pas d’intolérance fréquentielle, qu’il ou elle est spirituellement avancé vous raconte des conneries !

Placez ces guignols devant un être venant d’ailleurs avec une fréquence vibratoire complément étrangère. On leur donne pas plus de 5 minutes avant qu’ils/elles se barrent en courant. Puis priant et espérant de ne plus jamais avoir à faire à cette entité. Et pour se donner raison (l’égo), ils/elles raconteront qu’ils ont eu à faire à un démon. Alors qu’en réalité l’entité n’avait rien de démoniaque, de négative ni d’hostile.

C’est comme eux et celles qui veulent rencontrer leurs « frères de l’espace ». Placez-les à 3 mètres devant l’un d’entre eux et chronométrez ! 3 minutes avant que ces personnes prennent peurs et se barre en courant….ou qu’elles deviennent violent et hostiles.

Source : les enseignements shandariens

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *