La télépathie et la question de l’intrusion mentale

Posted by

Télépathie et intrusion mentale

Que cela soit ici en Europe ou en Amérique du nord (États-Unis, Canada),  nous avons un esprit très individualiste et égocentrique. Ça c’est à moi, c’est pas à toi, c’est mon espace, pas le tiens, bla bla bla. On veut ce que l’autre possède, on se jalouse, on va piller les ressources du voisin, on se tape sur la gueule, on se fait la guerre pour des broutilles. En tant qu’occidental, on se dit “être civilisé” pour flatter notre petite personne, mais la réalité est qu’on se comporte comme de vrais sauvages. Puis on parle de droit de l’homme, de démocratie, de respect de la personne seulement lorsque cela arrange nos propres affaires ou que l’on est en position de faiblesse. Sinon cela est vite oublié.

Or  cette attitude et cette mentalité aussi bien primitive, hypocrite que limitante posent un sérieux problème dans le domaine de la télépathie, celui de l’intrusion mentale.

Autrement dit, le fait de pratiquer la télépathie, par la lecture dans les pensées d’autrui (télépathie non-invasive) ou encore de pénètrer son espace mental de X ou Y (1) (télépathie invasive) est perçue, considéré et donc vécu comme une intrusion mentale voir un viol psychique si on veut pousser les choses à l’extrême. Du coup on n’ose pas pratiquer pleinement la télépathie  comme il le faudrait par peur d’être des violeurs de l’esprit. Le résultat est qu’on se bloque inconsciemment. Un blocage psychologique qui sabote de facto le processus télépathique.

Entre la réalité et l’illusion

Mais dans cette histoire, ou est la réalité et ou est l’illusion? Y-a-t-il vraiment une intrusion mentale voir un viol psychique lorsqu’on pénètre l’espace mentale d’une personne? Pour répondre à cette question, nous devons d’abord déblayer le terrain du psychisme.

Lorsque notre conscience et sa force de vie sont projetées dans la matière (corps humain), nous sommes complètement immergés dedans. Nous avons alors la perception d’être des unités biologiques séparées les unes des autres. Nous produisons des pensées et des émotions croyant qu’elles nous appartiennent.  Or tous ceci n’est qu’une illusion d’optique qui trompe notre perception des choses. Car si on regarde ce qu’il y a derrière ces unités, au niveau du psychisme et de ses énergies, que va-t-on observer?

1) Que l’on est tous relié les uns aux autres (la reliance psychique). C’est d’ailleurs grâce à cette reliance que la communication télépathique est rendue possible. Car contrairement a ce que les soit-disants “experts” en télépathie affirment, ce ne sont pas les ondes cérébrales qui communiquent et se connectent, mais bel et bien les ondes psioniques. D’ailleurs la télépathie se pratique aussi bien en-corps que hors-corps lors de projections astrales. Ce qui prouve  bien que les ondes cérébrales n’entrent pas dans le processus de transfert d’information mental.

2) Que l’on partage une conscience, une pensée, une énergie (2) qui diffuse dans la matière des informations (pensées et émotions) se dégradant sous différentes nuances et formes selon le contenu en mémoire du vecteur d’émission (3)

A partir de là, on comprend aisément (du moins avec un peu d’intelligence et de clairvoyance) que nous sommes tous les vecteurs d’une seule et unique conscience. Conscience que l’on appelle dans la pensée shandarienne, la conscience de l’univers ou conscience universelle.

Maintenant le fait que nous partageons tous ensemble une seule et unique conscience implique qu’il n’y a plus de TOI ou de MOI, mais seulement un NOUS. Ce NOUS fait que “l’espace mental privé” si cher à notre “vision occidentale” n’est que illusion d’optique générée par la perception et l’identification à nos propres unités biologiques (c’est-à-dire nos corps). Sauf que nous ne sommes pas notre corps! Mais uniquement des vecteurs de la conscience de l’univers projetés en immersion dans ces corps. Petite nuance… De plus, le fait de partager une conscience, une pensée, une énergie implique donc qu’il n’y a pas d’espace mental privé, mais un espace mental collectif compartimenté. Là est la réalité derrière l’illusion de la matière et de ses formes.

Alors posons-nous les bonnes questions

Si au niveau du psychisme, il n’existe pas d’espace privé, mais un espace collectif compartimenté: peut-on encore parler d’intrusion mentale ou de viol psychique?

Mais prenons un exemple rapide pour illustrer cela:

Imaginons que vous vivez avec un colocataire et que vous rentrez dans ce qui vous sert de logement à tout les deux. Le fait d’entrer dans ce logement constitue-t-il  une intrusion? Bien sur que non! Puisque vous vivez ensemble dans cet espace. Et bien pour l’espace mental collectif et la télépathie, c’est exactement la même chose! Mais comme on est individualiste et égocentrique, on perçoit cela comme une intrusion mentale. Alors qu’en réalité, il n’en est rien…

Par conséquent, la télépathie n’implique pas d’intrusion mentale ni de viol psychique puisqu’on partage une seule et unique conscience, pensée et énergie s’exprimant sous différentes formes selon le vecteur d’émission à partir duquel cette dernière est diffusée. Maintenant, tant que nous ne comprenez ni n’accepterez cette réalité, vous serez encore et toujours bloqué dans votre pratique télépathique. Au début, c’est assez perturbant et déroutant, mais on s’y habitue petit à petit pour que cela devienne finalement une nouvelle norme pour vous.

A contrario, si vous n’arrivez vraiment pas à vous faire à cette réalité, c’est tout simplement lié au fait que tous cela va a l’encontre de votre système de croyance et de valeur formaté par notre société et éducation occidentale. Ne nous voilons pas la face, accepter ce  type de paradigme revient à faire voler en éclat toute notre vision et conception occidentale des choses. Et cela créer de la souffrance. L’homme évitant la douleur et recherchant le plaisir, il  redoutera ce changement de paradigme (peur du changement) et fera tout pour lutter contre.  Dès pour dépasser cela, il devient ainsi nécessaire de faire un travail sur ses propres croyances et valeurs afin de les transformer et de les aligner sur l’espace mental collectif. Là ou vous n’aurez plus aucun problème de conscience à pratiquer la télépathie.

Source: les enseignements shandariens

(1) En référence  au chromosome XX pour définir une femme et XY pour définir un homme.
(2) Une conscience, une pensée, une énergie qui est aussi la devise de la conscience collective shandarienne
(3) Traduction, selon l’information que vous avez dans la tête

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *