Prédateurs venus d’ailleurs

Posted by

En sortant de la savane pour ériger des maisons, puis des cités et des civilisations, l’homo sapiens s’est cru à l’abri de ses prédateurs en oubliant même jusqu’à leurs existences. Au fil du temps, il s’est cru alors l’espèce dominante ayant tout les droits sur ce monde. Or, nous savons aujourd’hui que cela n’était que pure illusion.

L’homme et son prédateur naturel

Quand l’homme est en position de force sur les autres espèces et qu’il se comporte en prédateur à l’égard de ces derniers, il trouve cela « normal » et « juste ». Allant même jusqu’à faire de cette activité de prédation un sport pour son plaisir personnel : la chasse sportive. Il se conforte ainsi dans l’illusion d’être l’espèce dominante, toute puissante de la terre. Ce qui est totalement faux. Les humains sont l’espèce la plus destructrice, oui, mais certainement pas l’espèce dominante.

Puis arrive un moment ou notre prédateur « superstar » va être confronté à d’autres espèces intelligentes en provenance d’autres dimensions ou d’autre recoin de l’espace. Des espèces visitant la planète terre supérieures mentalement et biologiquement à l’homme et dont certaines d’entre elles (pas toutes) sont également des prédateurs. Alors notre petite altesse royale, seigneur autoproclamé de ce monde se retrouve  comme il y avait environs 40,000 ans en arrière. A l’époque ou l’homo sapiens devait affronter ses propres prédateurs.

Et là, rien ne va plus!

Sa petite altesse roi du monde trouve cela « anormal » et « injuste ». L’homme se réfugie alors dans ses histoires rassurantes « l’homme est pure et divin » et va diaboliser ses prédateurs « oui, ce sont des envahisseurs, des êtres maléfiques, des démons, bla bla bla » (1)

Le jeu cruel de la nature

Plonger dans ses illusions, l’homme oublie un détail qui a toute son importance. Il n’est qu’une forme de vie parmi tant d’autre vivant en périphérie de cette galaxie, la voie lactée. Autrement dit:

1. L’homme n’est qu’un mammifère de la planète terre qui a prit la grosse tête en s’autoproclamant être supérieur, spirituel et divin sur toutes les autres espèces, croyant avoir tous les droits. Ce qui est une fausse croyance donnant sur une illusion de la réalité.

2. La planète terre n’est pas la propriété de l’homme, c’est l’homme qui est la propriété de la planète terre. Car la réalité est que celui-ci n’est rien d’autre que le produit de l’écosystème terrien. L’homme n’est pas indépendant des ressources naturelles de cette planète, mais interdépendant.

3. L’homme ne peut pas faire ce qu’il veut dans l’univers. Le cosmos est régit par des instances supérieures à la fois naturelles et artificielles afin de maintenir l’homéostasie cosmique (si bien que possible). Mais on ne peut pas en dire plus à ce sujet pour le moment.

Donc, aujourd’hui, l’expérience de la confrontation de l’homme avec ses prédateurs dans des rencontres dites “surnaturelles” sont dans une certaine mesure un rappel à l’ordre. Un dur retour aux réalités de cet univers pour l’homme se croyant à l’abri des dangers de l’univers.

Ainsi que l’humain soit la proie de prédateur en provenance d’autres espace-temps, (notamment les parasites de l’astral nous rendant visite la nuit) n’est rien d’autre que le jeu de la nature. Un jeu cruel, certes, mais qui est le fonctionnement normal et naturel du cosmos. C’est l’homme qui dans ses illusions théologiques et humanistes oppose ses croyances à la nature, à sa réalité et qui a décréter qu’il était sacré et intouchable. Or, les faits sont que l’espèce humaine n’est que le produit d’une expérience ne jouissant d’aucune “immunité divine”. Autrement si cela était réellement le cas, il ne serait pas parasiter ni ne serait sujet à des attaques psychiques. Preuve que l’homme n’est pas aussi sacré et divin qu’il le pense.

Dès lors  ne jouissant d’aucunes immunité si demain les humains venaient à disparaître (guerre mondiale, pandémie, cataclysme planétaire, etc), cela formerait seulement une niche écologique à prendre pour une nouvelle espèce intelligente. Ouvrant ainsi un nouveau chapitre de l’histoire de la planète terre – sans l’homme. Le cosmos et son intelligence se moquent bien de la divinité et sacralité autoproclamée de l’homme. Ce que l’univers attend de vous est que vous lui apportiez de la valeur à travers vos expériences de vie et réalisations de vie. Et non que vous vous admiriez et auto-flattiez pour entretenir votre  status  illusoire et narcissique d’être spirituel pseudo-sacré, son altesse divine superstar à 2 sous.

Le choix des humains

Si l’homme compte survivre dans le futur, il n’a pas le choix. Il doit devenir meilleur. Meilleur non pas sur un plan spirituel, éthique et moral, mais meilleur sur un plan psychique et biologique. Pourquoi? Pour la bonne simple raison que le fait d’être plus spirituel, plus éthique et plus moral ne vous protégera pas de la prédation de certaines entités. Par contre si vous devenez meilleur sur le plan psychique et biologique; c’est à dire développer vos capacités psi et énergétiques pour les utiliser comme moyen d’auto-défense et de renforcer votre résilience biologique contre les microbes, virus et bactéries vous donnera plus de chance de vous en sortir. Autrement, les autres espèces supérieures ayant comme rapport la prédation ne feront qu’une bouchée de vous, que cela soit sur le plan physique que sur le plan paraphysique (le monde astral).

Croire qu’il existerait des espèces plus avancées  éthique, morale et “pro-humain” qui sauveront les humains, venant dans leurs vaisseaux pour régler les problèmes de l’homme à sa place (parce que ce dernier est trop fainéant et de mauvaise foi pour le faire de lui-même) et qu’après ça sera la paix et l’amour sur terre entre les hommes n’est rien d’autre qu’une fable pour bons-à-rien et demeurés mentaux.

Aucunes races extraterrestres et/ou extra-dimensionnelles n’accepteraient de se plier à ce genre de crétinerie. Ce ne sont pas les nounous ni les larbins des humains. Maintenant si ils nous surveillent ce n’est pas pour nos gueules, mais parce qu’on a la bombe nucléaire et qu’on risque de tout faire péter mettant à mort du même coup un organe (la planète terre) du système solaire.

D’ailleurs pourquoi une race extraterrestre ou extra-dimensionnelle devrait sauver une race de sauvage se croyant meilleure que les autres, anthropocentrique ne pensant qu’a sa gueule, cherchant toujours la guerre, à convoiter les ressources du voisin par jalousie et détruisant cette planète en massacrant gratuitement ses espèces animales et végétales?

Nous sommes conçue pour avoir une vie difficile, car c’est dans la difficulté, les obstacles et l’adversité que nous apprenons et que nous nous renforçons pour nous améliorer et ainsi progresser vers des plans supérieurs de conscience. Par conséquent ne comptez pas sur les aliens ou d’autres êtres de l’astral pour faire ce pourquoi vous vous êtes incarnés. Que les choses soient claires, aucune puissance supérieure ne viendra à votre secours. La stratégie du sauveur et de la victime ne marche pas avec ces êtres là (2). Dès lors si quelqu’un peut vous sauvez, c’est bien vous-même. Mais faut-il encore en prendre conscience, le vouloir et surtout agir dans ce sens…

(1) Que certaines espèces en provenance d’autres mondes soient des prédateurs pour les humains ne veut pas dire qu’elles sont hostiles, mais seulement qu’elles ont besoin de ressources humaines pour leurs propres survivances. Regardez l’exemple du lion et de la gazelle. Es-ce que le lion qui va chasser la gazelle est hostile envers cette dernière? Non, il le fait simplement pour survivre. Il en va de même avec les prédateurs extraterrestres et extra-dimensionnels .
(2) Les esprits faibles aiment être des victimes à plaindre, car c’est une place confortable. Ils attendent que les autres viennent les aider voir les sauver sans qu’ils n’aient aucuns effort à faire. Le problème est que cette attitude n’apporte rien de constructif. Ces personnes se plaçant en victime ne font jamais aucun effort pour s’améliorer et ainsi progresser. Ce qui fait qu’ils finissent par régresser et s’affaiblir d’avantage jusqu’à devenir une proie facile pour les prédateurs.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *